top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Hommage à Arman Soldin : mort en Ukraine, il reçoit à titre posthume la Légion d'honneur.

Un hommage mérité : Arman Soldin, le courageux journaliste français décédé en Ukraine, est décoré de la Légion d'honneur à titre posthume pour son engagement et son sacrifice.


Le journaliste de l'AFP, Arman Soldin, âgé de 32 ans, décédé le 9 mai dans l'est de l'Ukraine alors qu'il était en mission pour l'Agence France-Presse, a été décoré à titre posthume de la Légion d'honneur. Selon un décret publié ce vendredi dans le Journal officiel, le journaliste reporter d'images a été nommé chevalier.


Arman Soldin faisait partie d'une équipe de cinq reporters de l'AFP qui accompagnait des soldats ukrainiens sur le front le plus actif de la guerre, près de Tchassiv Iar, une localité ukrainienne proche de Bakhmout, lorsque l'équipe a été prise sous une salve de roquettes. Quelques heures après le drame, le 9 mai, Phil Chetwynd, directeur de l'information de l'AFP, a rendu hommage à la mémoire d'un journaliste "courageux, créatif et tenace". Une semaine plus tard, lors d'une cérémonie à Kiev organisée par l'agence de presse ukrainienne Ukrinform, l'Agence France-Presse a également rendu hommage à Arman Soldin. Le président de l'AFP, Fabrice Fries, a cité la mère d'Arman et a décrit le journaliste comme "toute l'humanité en un seul homme". Il a souligné que Soldin était "adoré" par ses amis, sa famille et ses collègues.


Arman Soldin, né en Bosnie, est le troisième reporter français à perdre la vie depuis le début de l'invasion russe lancée en février 2022. Selon les organisations non gouvernementales de défense de la presse, il est au moins le onzième reporter, fixeur ou chauffeur à avoir été tué dans le cadre de ce conflit. Cet hommage et cette distinction posthume témoignent de la reconnaissance de la France envers le courage et l'engagement d'Arman Soldin, qui a payé de sa vie pour témoigner des événements tragiques en Ukraine.

bottom of page