top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Honduras établit des relations officielles avec Pékin : une première historique

Le Honduras rompt avec Taïwan et établit des relations officielles avec la Chine, une décision qui divise les opinions et suscite des inquiétudes chez certains.


La présidente du Honduras, Xiomara Castro, a annoncé sur son compte Twitter que le pays établirait des relations officielles avec la République populaire de Chine, rompant ainsi avec Taïwan, l'un des quatorze pays qui la reconnaissaient encore. Selon El Hondudiario, la présidente cherche de nouveaux alliés politiques pour mener à bien ses projets communistes. La Chine prévoit de financer des projets, notamment la construction de barrages. Cependant, l'ambassadrice taïwanaise à Tegucigalpa affirme que Pékin fait de fausses promesses pour diminuer la présence internationale de Taïwan, qui depuis des années lance des projets qui améliorent la vie du peuple hondurien.


Le Honduras se tourne vers la Chine pour élargir ses frontières, a déclaré la présidente Xiomara Castro, ajoutant que cette décision permettrait de mener à bien les projets du gouvernement en toute liberté dans le concert des nations. Cependant, cette décision a été critiquée par l'ambassadrice taïwanaise à Tegucigalpa, qui a accusé la Chine de faire de fausses promesses pour réduire la présence internationale de Taïwan dans la région. Le Honduras est l'un des derniers pays à reconnaître Taïwan et il est presque certain que cette nouvelle relation avec la Chine mettra fin à ces relations diplomatiques. La Chine prévoit de financer des projets, notamment la construction de barrages, ce qui pourrait permettre à la présidente de mener à bien ses projets communistes.

Comments


bottom of page