top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

ICAN : Pionnier du désarmement nucléaire et architecte de la paix mondiale

ICAN, la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires, est une alliance d'organisations non gouvernementales qui militent activement pour le désarmement nucléaire à l'échelle mondiale, déployant des efforts considérables pour favoriser la paix et supprimer la menace que représentent les armes de destruction massive.



La genèse d'ICAN : vers un monde dénucléarisé

La Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires (ICAN) a émergé comme une force historique dans le paysage du désarmement. Son histoire remonte à septembre 2006, lorsqu'une proposition visionnaire a été adoptée lors du congrès biennal de l'Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire à Helsinki, Finlande. Cet événement fondateur a semé les graines de ce qui allait devenir ICAN, une initiative primée du prix Nobel de la paix en 2017.


Expansion et renforcement

Officiellement établie en 2007 à Vienne lors d'une conférence internationale du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), ICAN a rapidement pris de l'ampleur. Avec 650 organisations partenaires dans 110 pays à travers le monde, son influence s'étend bien au-delà des frontières nationales. Chaque adhésion, y compris la plus récente de la Sierra Leone en 2022, ajoute une voix supplémentaire à l'appel pour un monde sans armes nucléaires.


Soutien et engagement

L'appel d'ICAN a reçu un soutien de poids, avec des personnalités éminentes telles que Desmond Tutu, Herbie Hancock et le 14e dalaï-lama apportant leur voix à la cause. Lors de la cérémonie de remise du prix Nobel à Oslo le 10 décembre 2017, Beatrice Fihn, directrice d’ICAN, et Setsuko Thurlow, une hibakusha, ont prononcé des discours poignants d'acceptation et de gratitude. Les membres de la coalition forment un réseau mondial engagé dans la promotion de la paix et du désarmement.


Financement et réalisation du Traité atomique

Le soutien financier d'ICAN provient de donateurs privés ainsi que de contributions d'entités telles que l'Union européenne et des États comme la Norvège, la Suisse, l’Allemagne et le Vatican. Cette solide base financière a permis à ICAN de jouer un rôle crucial dans la promotion du traité sur l'interdiction des armes nucléaires. En juillet 2017, ICAN a réalisé un exploit remarquable en faisant adopter un traité atomique sur l’interdiction des armes nucléaires par 122 pays. Cette étape historique témoigne de la puissance et de l'efficacité de cette coalition mondiale dans la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive.


Mission fondamentale d'ICAN

La mission d'ICAN est de déplacer le débat sur le désarmement vers une perspective centrée sur la menace humanitaire que représentent les armes nucléaires. Cela implique de mettre en lumière leur capacité de destruction sans précédent, leurs conséquences dévastatrices sur la santé et l'environnement, ainsi que leur ciblage aveugle et les effets débilitants d'une détonation sur les infrastructures médicales et les mesures de secours. ICAN souligne également les effets à long terme des radiations sur les zones environnantes, renforçant ainsi l'urgence d'une action concertée pour éliminer ces armes de destruction massive de notre planète.


Avec son siège basé à Genève, en Suisse, ICAN bénéficie d'une position centrale pour coordonner ses efforts à travers le monde. Cette ville, reconnue pour son engagement envers la diplomatie et les droits de l'homme, offre à ICAN une plateforme idéale pour ses initiatives mondiales, renforçant ainsi son rôle en tant que moteur du changement et architecte de la paix dans la quête d'un monde dénucléarisé.


16 vues0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page