top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Ikongo, Madagascar : polémique sur d’éventuelles ventes d’enfants

Oui, vous avez bien lu ! On parle de vente directe et non pas de trafic clandestin. La rumeur circule depuis quelque temps que beaucoup de parents emmènent leurs enfants de bas âge pour les vendre au marché, au vu et au su de tout le monde.

Définitivement, le district d'Ikongo, situé dans la partie ouest de la région Fitovinany, est le théâtre privilégié de tous les scandales à Madagascar actuellement. Cela ne faisait que quelques mois que nous avions assisté à un massacre, par les forces de l'ordre, d'une vingtaine de personnes qui voulaient se faire justice elles-mêmes, suite au kidnapping de personnes atteintes d'albinisme ; que depuis moins d'une semaine, une autre polémique survient. Et pas n'importe laquelle !

Selon beaucoup de témoins sur place, à l'instar de deux élus dudit district, des parents choisissent de vendre leurs enfants de un à cinq ans contre 100 000 Ariary, soit près de 20 €. La cause : ils n'arrivent plus à les nourrir et à les entretenir, c'est pourquoi ils décident de les donner à d'autres personnes qui veulent bien s'en occuper, contre un peu d'argent, de quoi survivre quelques jours.

Mais d'autres personnes contredisent ces faits, arguant que ce n'est pas la vérité. Par exemple, une ONG locale a fait une déclaration que ce sont des cas d'abandons d'enfants qui se sont multipliés depuis quelque temps, à cause de l'inflation grandissante qui touche le pays. Certains argumentent que des politiciens profitent de cette situation et la déforment pour créer plus de polémiques et pour déstabiliser le pouvoir en place.

Quoi qu'il en soit, la situation ne s'améliorera pas tant qu'il n'y aura pas de prise de responsabilité de la part des dirigeants pour en terminer avec cette crise ; surtout que plusieurs observateurs prévoient déjà que cette année 2023 sera une année de toutes les tensions pour la Grande île. Affaire à suivre.

Comments


bottom of page