top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Il était une fois le journal « L’Écho du Sud »

Le 06 Août 1896, Madagascar devient officiellement une colonie française. Le fonctionnement de l’économie, de l’administration et de l’armée à Madagascar est totalement géré et contrôlé par la France. Pendant cette période coloniale a vu le jour, à Fianarantsoa, le 13 Avril 1929 le journal « L’Echo du Sud : organe des intérêts généraux du Sud de Madagascar ».

L'histoire coloniale de Madagascar est riche en événements et en controverses, et l'une des expressions les plus significatives de cette époque est le journal L'Écho du Sud. Fondé par Louis Cambrézy, un colon et industriel français établi dans la Grande Île, ce journal a joué un rôle majeur dans la promotion du colonialisme français à Madagascar. Cet article plongera dans l'histoire de ce journal, examinera son contenu et son influence, et expliquera comment il a marqué son époque.


Les Origines de L'Écho du Sud

L'Écho du Sud a vu le jour le 13 avril 1929, sous l'impulsion de Louis Cambrézy, un homme d'affaires français qui avait établi sa résidence à Madagascar. Ce journal a été lancé en tant que successeur de La Voix du Sud, un journal basé à Fianarantsoa. Cette transition a marqué un tournant dans la presse coloniale malgache, offrant une plateforme plus large pour promouvoir les intérêts français dans la région.


Imprimé par l'Imprimerie du Betsileo

Chaque samedi, les lecteurs de L'Écho du Sud attendaient avec impatience leur exemplaire, qui était imprimé par l'Imprimerie du Betsileo. À l'époque, le journal était vendu au prix de 0,40 francs, ce qui en faisait une publication relativement accessible pour l'époque. Cette accessibilité a contribué à son large impact sur la société malgache.


Un Journal en Faveur du Colonialisme

L'Écho du Sud était ouvertement en faveur du colonialisme français à Madagascar. Il défendait la position de la France en tant que puissance coloniale et soutenait le maintien de son autorité dans la région. Le journal a servi de voix pour promouvoir les politiques et les intérêts français, tout en critiquant toute forme d'opposition à la colonisation.


Informations Générales sur Madagascar

Bien que L'Écho du Sud ait été un fervent défenseur du colonialisme, il ne se limitait pas à cette seule perspective. Le journal traitait également des informations générales sur Madagascar, couvrant une variété de sujets allant de la politique à l'économie, en passant par la culture et la société locales. Cela lui a permis de toucher un public plus large et de fournir des informations variées à ses lecteurs.


L'Impact et l'Héritage de L'Écho du Sud

Au cours de ses années d'existence, L'Écho du Sud a eu un impact significatif sur la société malgache et la perception du colonialisme français. Il a contribué à façonner l'opinion publique en faveur de la présence française, mais a également suscité des débats et des controverses parmi la population locale.

Aujourd'hui, l'héritage de L'Écho du Sud est préservé grâce à la numérisation de 541 publications du journal, de 1929 à 1941, qui sont disponibles sur le site https://gallica.bnf.fr. Ces archives offrent un aperçu fascinant de l'époque coloniale à Madagascar et de l'influence qu'un journal comme L'Écho du Sud a pu avoir sur les événements de cette période.

1 Comment


Bonjour! Très intéressant. Je suppose que la ligne éditoriale du journal a évolué depuis ?

Like
bottom of page