top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Inflation alimentaire en hausse en France : Le gouvernement envisage un dispositif d'aide

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a exprimé son soutien en faveur d'un dispositif d'aide pour aider les consommateurs français à faire face à une augmentation de 10% de la facture alimentaire prévue au printemps.


Cette année, les négociations annuelles sur les prix entre l'industrie agroalimentaire et les grandes surfaces ont été particulièrement tendues en France. Les industriels ont demandé une meilleure rémunération pour les agriculteurs, ce qui a entraîné une augmentation des prix pour les distributeurs. Cette hausse des prix se répercute sur les consommateurs, avec une augmentation de 10% de la facture alimentaire prévue pour le printemps, en plus des 14,5% d'inflation alimentaire enregistrée en février. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a exprimé sa volonté d'avoir un accord collectif sur les prix les plus bas possibles pour un certain nombre de produits d'ici le 15 mars. Il a également nié toute possibilité de "mars rouge", une expression qui fait peur aux Français.


Malgré la volonté affichée par le gouvernement de mettre fin à sa stratégie de "quoi qu'il en coûte" pendant la pandémie de Covid-19, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a évoqué la mise en place d'un dispositif d'aide pour aider tous les Français à faire face à la hausse de 10% de la facture alimentaire prévue pour le printemps. Il a toutefois précisé qu'il n'était pas favorable à un dispositif trop ciblé, mais plutôt à un dispositif qui touche toutes les classes moyennes. Pour limiter le coût de ce dispositif, Bruno Le Maire a appelé les distributeurs et les grands industriels à faire leur part. Le président Emmanuel Macron a également appelé les distributeurs à "participer à l'effort".

Comments


bottom of page