top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Innovation sociale : un partenariat pour la réinsertion des femmes déténues



Le 22ème étage de la Tour Redland à Ankorondrano a été le théâtre d'un événement significatif avant-hier : la signature d'une convention entre le ministère de la Justice de Madagascar et la Fondation Akbaraly, marquant un tournant pour la réinsertion des femmes détenues.


Une initiative de réinsertion révolutionnaire

La ministre de la Justice, Landy Mbolatiana Randriamanantenasoa, a souligné que cette convention s'inscrit dans une politique étatique plus large visant à faciliter la réinsertion sociale des détenus après leur peine. Cet accord prévoit la formation professionnelle et l'emploi de 50 femmes détenues de la maison centrale d’Antanimora, qui bénéficieront d'emplois au sein des centres gérés par la Fondation Akbaraly.


Double objectif : santé et emploi

Les objectifs principaux de ce partenariat sont de mettre en place un programme complet de prévention, diagnostic et traitement précoce des cancers du col de l’utérus et du sein, ainsi que de faciliter la réinsertion professionnelle des femmes détenues. Ce dernier point est crucial, permettant aux détenues de quitter la prison le matin pour aller travailler, puis de retourner à Antanimora le soir.


Capital humain et développement durable

Ce partenariat illustre également l'esprit des "trois Andry" du second quinquennat, qui vise à valoriser le capital humain. La Fondation Akbaraly, reconnue pour son engagement envers les communautés résilientes, trouve dans ce partenariat une nouvelle occasion de développer des projets pilotes durables, particulièrement bénéfiques pour les femmes et les enfants à Madagascar.


Impact mesurable sur la communauté

Les actions de la Fondation Akbaraly, conjointement avec le ministère de la Justice, visent à non seulement réduire la récidive parmi les femmes détenues mais aussi à offrir des perspectives d'avenir grâce à l'acquisition de compétences professionnelles adaptées aux besoins du marché du travail. Ce partenariat pourrait servir de modèle pour d'autres initiatives similaires à Madagascar et au-delà, prouvant que la réinsertion sociale peut être efficace et bénéfique pour la société dans son ensemble.


Un modèle d'innovation sociale

La convention entre le ministère de la Justice et la Fondation Akbaraly est une avancée majeure dans la réhabilitation et la réinsertion des femmes détenues à Madagascar. Elle ne constitue pas seulement un espoir pour les cinquante premières bénéficiaires mais établit un précédent important pour l'humanisation des politiques pénales et le développement de programmes de réinsertion socio-professionnelle innovants.

2 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page