top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Inquiétude en Corée du Sud face au rejet imminent des eaux contaminées de Fukushima

La population en Corée du Sud s'inquiète de plus en plus du prochain rejet des eaux contaminées de Fukushima dans l'océan Pacifique.

À Séoul, la population locale est de plus en plus préoccupée par le projet de rejet des eaux contaminées des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima dans l'océan Pacifique. Cet incident nucléaire survenu en 2011 continue de susciter des inquiétudes et de diviser la classe politique. Ces derniers jours, des manifestations ont éclaté pour protester contre ce plan, qui risque de polluer l'océan Pacifique et de compliquer les efforts de rapprochement entre la Corée du Sud et le Japon.


Depuis le tsunami et l'accident nucléaire, des millions de litres d'eau ont été nécessaires pour refroidir les réacteurs endommagés. Malheureusement, cette eau est devenue radioactive et ne peut être déversée directement dans l'océan. Elle a donc été stockée dans d'immenses citernes, mêlée à de l'eau de pluie et à des eaux souterraines. Cependant, l'espace de stockage est désormais saturé, poussant le Japon à envisager le rejet de ces eaux contaminées.


Le Japon affirme avoir traité 1,32 million de tonnes d'eau pour éliminer une grande partie des substances radioactives. Ce processus a été étroitement surveillé par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), qui a donné son approbation. Les eaux contaminées devraient être rejetées dans les prochains mois. Malgré cela, les Sud-Coréens demeurent préoccupés par ce projet, soutenu par l'AIEA, car les technologies actuelles ne permettent pas d'éliminer le tritium, un nucléide radioactif. Cette situation suscite des inquiétudes tant chez les pêcheurs japonais que chez les Sud-Coréens. Néanmoins, selon l'AIEA, le projet reste conforme aux normes internationales.


6 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page