top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Internet et l'accessibilité : un défi pour les déficients visuels


Le 3 décembre, Journée internationale des personnes handicapées, est l'occasion de souligner les obstacles qui font face à environ un million de déficients visuels en France pour naviguer sur Internet. Ces difficultés persistantes malgré les avancées technologiques et les efforts en matière de législation sur l'accessibilité des sites Web.


Franck, 48 ans et aveugle de naissance, partage sa frustration : les obstacles rencontrés sur certains sites Internet, comme les Captchas, rendent la navigation laborieuse. Il est loin d'être le seul dans cette situation, estimant que plus d'un million de Français font face à des problèmes d'accessibilité en ligne. Parmi eux se trouvent des personnes aveugles, avec des limitations de vision, ou ayant des difficultés à percevoir les contrastes.


Pour de nombreuses personnes atteintes de déficiences visuelles, l'accès à des sites Web essentiels comme ceux des services médicaux, des banques, des administrations, ou des services de réservation d'hôtels ou de transport reste problématique, voire impossible. Pascale Isel, formatrice en informatique et aveugle de naissance, témoigne de la difficulté à obtenir ce qu'elle souhaite sur un site, parfois après des heures d'efforts. Julien, 53 ans, n'arrive à ses fins que sur un tiers des sites et se censure même dans ses recherches, entraînant certaines catégories de sites.


Cette difficulté d'accès à Internet a des répercussions importantes sur la vie personnelle et professionnelle des déficients visuels. Katie Durand, experte en accessibilité à la Fédération des aveugles et amblyopes de France, souligne que ces problèmes entravent l'emploi, seulement deux déficients visuels sur cinq étant actuellement en poste.


Ces obstacles à l'accessibilité en ligne persistants en raison de la complexité à définir précisément ce qui rendent un site Web accessible. Les difficultés varient d'un individu à l'autre, nécessitant des adaptations spécifiques. Par exemple, Pierre, ayant une vision latérale, utilise une loupe, rencontrant des difficultés différentes de celles des utilisateurs aveugles qui recourent aux vocaliseurs d'écran.


Cette situation soulève des inquiétudes quant à l'absence d'obligations réelles en matière d'accessibilité numérique, qui continuent de poser des défis majeurs pour l'inclusion des personnes déficientes visuelles dans le monde en ligne.

4 vues0 commentaire

댓글


bottom of page