top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Investiture d’Andry Rajoelina : une cérémonie sous les projecteurs


La cérémonie d'investiture pour le deuxième mandat présidentiel d'Andry Rajoelina suscite déjà de vives discussions. Prévue pour le samedi 16 décembre au stade Barea à Mahamasina, elle sera marquée par la présence de chefs d'État étrangers, invités pour l'occasion.


La présence des chefs d'État étrangers

La présidence de la République a invité 7 chefs d'État et de gouvernement. Parmi eux, 5 ont déjà confirmé leur présence, notamment Azali Assoumani, président des Comores et actuel président de l'Union Africaine, Macky Sall, président du Sénégal, Wavel Ramkalawan, président des Seychelles, ainsi qu'Alassane Ouattara, président de la Côte d'Ivoire. Le président de l'île Maurice devrait compléter la liste. Cette présence suscite des interrogations sur les motifs de leur participation et les liens entre certains d'entre eux et des personnalités malgaches.


Les éventuelles absences marquantes

Parmi les invités, les ambassadeurs et représentants des corps diplomatiques sont attendus, mais la présence des dirigeants du Conseil œcuménique des églises chrétiennes (FFKM) reste incertaine. En 2009, les chefs des principales églises chrétiennes avaient boycotté la cérémonie d'investiture d'Andry Rajoelina en tant que président de la transition, suscitant des questions sur la relation entre l'État et les églises.

Les anciens présidents, Marc Ravalomanana et Hery Rajaonarimampianina, présents lors de l'investiture d'Andry Rajoelina en 2019, ne seront certainement pas présents cette fois-ci, soulignant ainsi les divisions politiques persistantes dans le pays.


La sécurité au cœur des préoccupations

La cérémonie suscite également des préoccupations en matière de sécurité. Le général retraité Marcel Ranjeva remettra l'insigne de Grand Croix de première classe de l'Ordre National ainsi que le Collier de Grand Maître de l'Ordre National Malagasy au nouveau président. Le général Richard Ravalomanana, chef d'État par intérim, a appelé à la préservation de l'ordre lors de cette cérémonie. Environ 6000 éléments des forces de l'ordre sont mobilisés, et des mesures de sécurité renforcées sont prévues, y compris des fouilles à l'entrée du stade et l'utilisation de drones.


Débat politique intense en perspective

L'investiture d'Andry Rajoelina s'annonce comme un événement politique majeur, suscitant des débats sur les relations internationales, la sécurité, et les divisions politiques à Madagascar. La présence des chefs d'État étrangers soulève des questions sur les alliances et les intérêts en jeu, tandis que la sécurité reste une préoccupation centrale. La cérémonie elle-même sera scrutée de près pour son impact sur la scène politique nationale.

14 vues0 commentaire

Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen
bottom of page