top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Janelle Salaün brille à l'Euro-2023 de basket

Janelle Salaün, une nouvelle venue dans l'équipe de basket féminin, fait une entrée prometteuse dans le monde de l'Eurobasket.

Janelle Salaün, l'ailière talentueuse, profite de son excellente saison en Ligue féminine et de sa finale perdue avec Villeneuve d'Ascq pour faire ses preuves à l'Eurobasket 2023 à Ljubljana. Lors du premier tour, elle impressionne avec trois matches prometteurs, marquant ainsi son entrée remarquée dans ce prestigieux championnat. À seulement 22 ans, elle rejoint ses compatriotes Marine Fauthoux et Iliana Rupert, toutes nées en 2001, qui ont déjà pris de l'avance en intégrant l'équipe nationale française quelques années plus tôt. Ensemble, elles ont remporté le titre européen en 2017 (moins de 16 ans) et la médaille d'argent mondiale en 2018 (moins de 17 ans).


Malgré les défis rencontrés dans les équipes jeunes, Salaün est fière d'avoir réussi à intégrer l'équipe nationale. "Je suis dans mon heure, il n'y a pas de décalage. Je ne dirai pas que c'était évident que j'intègre l'équipe de France A, avec les difficultés que j'ai connues dans les équipes jeunes. C'est grâce à mon travail que je suis là", souligne-t-elle. Formée à l'Insep de 2016 à 2019, elle estime ne pas faire partie des références de la génération 2001, mais elle se satisfait pleinement de sa progression et de sa place au sein de l'équipe.

En Slovénie, l'entraîneur Jean-Aimé Toupane insiste sur l'importance d'accorder de l'expérience aux jeunes joueuses lors de l'Euro-2023, refusant de se limiter à un banc de remplaçantes pendant les matches du premier tour. En tant qu'ailière des Bleues, Salaün bénéficie donc d'un temps de jeu conséquent, avec une moyenne d'environ vingt minutes par match. Seules les intérieures Sandrine Gruda et Alexia Chartereau, ainsi que l'ailière Valériane Vukosavljevic, ont été plus sollicitées qu'elle sur le terrain.

3 vues0 commentaire
bottom of page