top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Jean-Charles Naouri, le mystérieux chef d'un groupe Casino en difficulté

Le groupe Casino, en proie à de graves difficultés financières, cherche à renégocier sa dette et entame une procédure de conciliation.

Le groupe Casino fait face à de graves difficultés financières, étant lourdement endetté et son cours d'action étant au plus bas. Dans l'espoir de se sauver de cette situation critique, la chaîne de supermarchés entame des négociations avec certains de ses créanciers pour renégocier sa dette. Une procédure de conciliation a été lancée pour tenter de redresser la situation de Casino, un distributeur fondé en 1898, dont le PDG est actuellement sous le feu des critiques. Jean-Charles Naouri, un financier discret qui s'est investi dans le secteur de la grande distribution, cultive consciemment le mystère depuis plus de 30 ans. Il est décrit comme froid, calculateur, redoutablement ingénieux et talentueux en affaires. Philippe Terrien, désormais à la retraite, a passé une grande partie de sa carrière chez Casino. Sa première rencontre avec Naouri remonte à 1992, lorsque ce dernier devient actionnaire majoritaire : « C'était une personnalité extrêmement charismatique, se souvient-il. Nous avions envie d'écouter ce qu'il avait à dire, et il le communiquait avec une grande clarté. Cela a apporté une vision nouvelle au groupe, ce dont nous avions énormément besoin à l'époque ».


Bien que Jean-Charles Naouri soit considéré comme brillant, il semble être déconnecté du terrain. Pendant que Philippe Terrien occupe le poste de directeur exécutif de la branche agro-alimentaire du groupe de 2015 à 2020, il n'a jamais eu l'occasion de rencontrer le grand patron, Jean-Charles Naouri. « J'ai ressenti une grande distance entre Jean-Charles Naouri et les problématiques concrètes sur le terrain. Son visage était totalement inconnu des collaborateurs du groupe. En interne, je plaisantais avec les énarques avec qui je travaillais en leur disant : "C'est quand même incroyable. Vous croyez davantage en ce que vos collaborateurs ont mis dans un tableau Excel qu'en ce que vous pouvez constater". Il y a une déconnexion totale », explique-t-il.

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page