top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Jeux des Îles de Madagascar : Tensions politiques et préparatifs intenses

Tensions politiques et préparatifs intenses : Les 11es Jeux des Îles se déroulent dans un contexte délicat à Madagascar.

Les préparatifs des 11es Jeux des Îles à Madagascar, qui se dérouleront du 25 août au 3 septembre 2023, sont marqués par des tensions politiques croissantes. Avec l'élection présidentielle prévue seulement deux mois après les Jeux, les enjeux politiques se mêlent aux préparatifs sportifs. Selon le calendrier proposé par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), le premier tour de l'élection est fixé au 19 novembre, ce qui signifie que le président en exercice devra démissionner six jours après la clôture des Jeux s'il souhaite se présenter à un second mandat. Cette période pré-électorale promet d'être marquée par des attaques politiques habituelles et des manœuvres stratégiques. Déjà en mai, les tensions politiques ont atteint un niveau supérieur avec des politiciens réclamant un renversement pacifique et consensuel du président actuel, en proposant l'instauration d'un régime de transition orchestré par d'anciens présidents peu désireux de se confronter au verdict des urnes. Ainsi, les préparatifs des Jeux se déroulent sur fond de calculs politiques délicats.


Dans un autre développement, les 11es Jeux des Îles qui se tiendront à Madagascar ont été confrontés à un veto sur l'utilisation d'un hélicoptère pour les membres du Comité d'organisation. Le président du Comité Olympique Malagasy, Siteny Randrianasoloniaiko, qui est également un adversaire politique du pouvoir en place, a exercé son veto lors des préparatifs. Alors que le président Andry Rajoelina avait mis à disposition un hélicoptère pour faciliter les déplacements des membres du Comité d'organisation vers les sites éloignés, Randrianasoloniaiko a annulé la proposition au dernier moment. Il a insisté pour que la délégation effectue le voyage "ensemble et en voiture". Cette décision a été respectée, malgré le fait que l'objectif initial de la proposition présidentielle était d'éviter que l'équipe du Comité d'organisation, notamment son président âgé, ne fasse le trajet par la route en raison de l'état des routes, en particulier celle menant au complexe sportif de Vontovorona. Cette opposition autour de l'utilisation de l'hélicoptère témoigne des tensions politiques qui se reflètent dans les préparatifs des Jeux des Îles de Madagascar.

Comentários


bottom of page