top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

JIOI 2023 : Madagascar entre éclat sportif et défis organisationnels


Les 11èmes Jeux des îles de l'Océan Indien (JIOI) se sont clôturés récemment, et bien que Madagascar ait raflé un impressionnant total de 272 médailles, dont 121 d'or, l'événement a soulevé des inquiétudes en matière d'organisation. Le pays n'a eu que peu de temps pour se préparer, et cela s'est manifesté par des problèmes logistiques qui ont terni le lustre des performances sportives.


Mesures d'évaluation : les plaintes des délégations étrangères

L'organisation déficiente des jeux est manifeste à travers les multiples plaintes émanant principalement des délégations réunionnaises. Les problèmes d'arbitrage et de réglementation ont été particulièrement mis en avant. Entre athlètes malgaches qui se sont retrouvés face à des adversaires fictifs en taekwondo et des décisions arbitrales controversées, notamment en football, les doléances des délégations servent de baromètre inquiétant.


La finale de football : un foyer d'animosité

La finale de football entre La Réunion et Madagascar au Stade de Barea s'est achevée dans un climat tendu. Un penalty controversé en faveur de Madagascar a alimenté le ressentiment des Réunionnais, ajoutant un autre chapitre aux problèmes d'organisation et d'arbitrage qui ont émaillé ces JIOI.


Logistique d'hébergement : le calvaire des athlètes

Les athlètes logés dans des hôtels près de l'aéroport d'Ivato ont fait part de leur mécontentement quant à la distance les séparant des lieux des compétitions. Malgré les escortes policières pour faciliter leur déplacement, les athlètes étaient épuisés par les longs trajets qu'ils devaient entreprendre avant et après les épreuves.


L'équation complexe de l'organisation des JIOI

Si Madagascar a démontré son potentiel sportif, l'édition 2023 des JIOI a également mis en lumière les défis complexes auxquels le pays doit faire face en matière d'organisation d'événements sportifs internationaux. Les problèmes soulevés cette année serviront certainement de leçons pour les futures éditions et pour d'autres événements d'envergure.


Vers une édition plus structurée en perspective

En somme, Madagascar peut se féliciter de ses prouesses athlétiques mais doit travailler à améliorer son dispositif organisationnel. À l'heure où le pays aspire à une reconnaissance sportive régionale et internationale, les enjeux sont trop importants pour être négligés. Ce "peut mieux faire" doit être pris comme une incitation à revoir et à optimiser les protocoles futurs.

4 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page