top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Jour du scrutin : une journée ordinaire pour les malgaches


Le jour du scrutin du premier tour de l'élection présidentielle n'a pas eu un impact particulier sur la vie quotidienne des Malgaches. Alors que les bureaux de vote étaient au centre de l'attention de tous, la vie dans les quartiers de la ville a continué comme d'habitude. Pour de nombreux Malgaches, du moins dans la capitale, cette journée n'a pas été perçue comme un événement majeur.


Priorité à la routine quotidienne

Rojo, une mère de famille et vendeuse de brèdes dans le quartier d'Ankadifotsy Befelatanana, a expliqué qu'elle avait préféré continuer à travailler, car une journée sans activité signifie une perte de revenus. Interrogée sur la différence que cette journée électorale aurait pu apporter par rapport aux autres jours, elle a répondu avec indifférence : "C'est une journée ordinaire. Les gens viennent faire leurs courses comme d'habitude." Cette impression a été partagée par Herizo, un père de famille d'Ankorondrano-Est, qui a souligné que bien que l'élection soit importante, la vie continue et que cette journée était une occasion de s'occuper de la famille et d'autres responsabilités domestiques.


Ambiance morose et continuité des activités

La vie n'a pas été suspendue pour autant dans la capitale. Beaucoup de gens ont continué à vaquer à leurs occupations habituelles, en particulier ceux qui devaient travailler toute la journée. Le marché de Mahamasina, par exemple, était aussi animé que d'habitude. Pour les employés de certains commerces qui avaient dû fermer en raison du jour férié, cette journée était plutôt perçue comme une opportunité de se détendre. La situation économique difficile du pays ces derniers mois, marquée par la hausse des prix et le faible pouvoir d'achat, a pesé sur l'état d'esprit de nombreux Malgaches. Setra, par exemple, a déclaré : "Il y a la cherté de la vie, le faible pouvoir d'achat des Malgaches, qui les affectent profondément. Ajoutez à cela les pressions professionnelles et familiales. Je vais rentrer chez moi directement pour profiter de mon après-midi." Pour beaucoup, cette journée était plus une pause bienvenue qu'un jour de devoir national et d'obligation civique.


Une élection qui ne bouleverse pas la routine

L'élection présidentielle, bien que d'une grande importance pour l'avenir politique du pays, semble n'avoir que peu perturbé la routine quotidienne de nombreux Malgaches. Cela met en lumière les défis auxquels le pays est confronté et le besoin d'engager des réformes pour améliorer les conditions de vie des citoyens et renforcer la participation civique.

2 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page