top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Justice malgache : sévérité face au trafic d'or et à la corruption


Le Pôle Anti-Corruption (PAC) d'Antananarivo a marqué un tournant décisif dans la lutte contre le trafic illicite de ressources en condamnant un individu, qualifié de "Karana", à une peine de 10 ans de travaux forcés et à une interdiction de séjour de 5 ans pour corruption active et exportation illégale de lingots d'or.


Condamnation en l'absence de l'accusé

Cette sentence a été prononcée par contumace, le coupable étant en fuite et ne s'étant pas présenté au tribunal le jour du procès. Un mandat d'arrêt a été émis par le PAC pour assurer que justice soit rendue.


Antécédents criminels

Le parcours judiciaire de l'individu n'est pas nouveau. Il avait déjà été reconnu coupable de divers délits graves tels que l'association de malfaiteurs, la séquestration, le kidnapping et la détention illégale d'armes. Il avait aussi été impliqué dans la fabrication d'une bombe artisanale, selon un jugement précédent de la Cour Criminelle Ordinaire.


Évasion et fuite à Dubaï

Après une période d'incarcération entre 2009 et 2010, le condamné s'est échappé de manière inexpliquée et depuis, il a réussi à rester insaisissable. Des témoignages indiquent qu'il se serait adonné à des activités illégales, notamment l'exportation clandestine d'or vers Dubaï, où il est présumé s'être réfugié pour échapper à la justice de son pays, laissant derrière lui une série d'affaires litigieuses.


Implications pour Madagascar

Cette affaire met en lumière les défis auxquels Madagascar est confronté en matière de criminalité organisée, notamment le trafic d'or qui porte atteinte à l'économie nationale et à la stabilité sociale. La réaction du PAC démontre un engagement envers l'état de droit et la gouvernance équitable.


En conclusion, cette affaire illustre l'engagement des autorités judiciaires malgaches à poursuivre les criminels, malgré les obstacles liés à la fuite et à l'évasion. Elle souligne également la nécessité d'une coopération internationale pour appréhender les fugitifs et l'importance de renforcer les mesures de sécurité pour prévenir la corruption et le trafic de ressources naturelles.

bottom of page