top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Koupiansk face à une crise d'évacuation : des milliers de personnes fuient les bombardements



La situation dans la ville ukrainienne de Koupiansk, dans le district de Kharkiv, s'aggrave de jour en jour depuis l'ordre d'évacuation émis le 9 août. Avec un total de 1 433 personnes ayant déjà quitté la ville, les autorités et les civils sont dans une course contre la montre pour échapper à l'intensification des hostilités.


Des familles en fuite

Jusqu'à présent, 343 enfants ont été évacués, ce qui souligne la gravité de la situation. Parmi ceux qui ont quitté la ville, 718 civils l'ont fait par eux-mêmes, cherchant refuge contre des « bombardements incessants ». Pendant ce temps, 715 autres personnes, dont 165 enfants, ont bénéficié d'une évacuation organisée.


Un contexte de guerre

La ville de Koupiansk a été sous le contrôle des forces russes pendant une période allant du 27 février au 10 septembre 2022. Bien que la ville ait été libérée, l'Ukraine doit encore repousser une offensive russe majeure dans le nord-est. La préoccupation majeure de Kiev est une mobilisation massive par la Russie, avec des dizaines de milliers de troupes, visant à briser les défenses ukrainiennes.


Un front renforcé

Selon les déclarations d'Illia Yevlash, le porte-parole du commandement est de l'armée ukrainienne, la Russie a déployé approximativement 110 000 soldats le long de l'axe stratégique Koupiansk-Lyman. Cette accumulation menace la ville et ses environs, mettant les civils en danger.


Résistance et fatigue

Alors que les autorités estiment que 12 000 civils devraient être évacués, beaucoup refusent de partir, épuisés par la guerre et la fuite continuelle. Des évacuations obligatoires pour les enfants sont également en cours dans d'autres régions de front. Pourtant, des résidents comme Katarina Chesta refusent de quitter, fatigués de la guerre et de l'exode constant, malgré la menace croissante.


La crise à Koupiansk reflète la tragédie humaine et le coût des conflits armés. Alors que la guerre fait rage autour d'eux, les civils sont pris entre le besoin de sécurité et le désir de rester chez eux. La situation actuelle nécessite une réponse internationale urgente pour protéger les innocents et trouver une solution pacifique au conflit.

bottom of page