top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Législatives 2024 : Firaisankina et KMSB en action

Les élections législatives du 29 mai à Madagascar ont été marquées par de nombreuses tensions et accusations de fraudes. Malgré un retour au calme relatif, la plateforme Firaisankina et les Comités pour la protection du choix des électeurs (KMSB) se mobilisent pour garantir la transparence du processus électoral et la protection du vote des citoyens.



Trois semaines après l'annonce de leur création par Marc Ravalomanana, co-leader de la plateforme Firaisankina, les KMSB se mettent progressivement en place dans les districts. Leur mission est claire : protéger le choix des électeurs face aux irrégularités constatées lors du scrutin. Hier, le comité de Toamasina 1 a été officiellement lancé. Les responsables locaux ont dénoncé des fraudes et des irrégularités, notamment l'utilisation des responsables de l'État dans les campagnes et des bulletins pré-cochés, violant ainsi la Constitution et les lois électorales. Ils appellent la population à défendre l'État de droit et à ne pas rester silencieuse face à ces violations.


Des élections sous haute tension

Les résultats officiels des élections, que la Haute Cour Constitutionnelle doit proclamer prochainement, sont attendus avec une grande appréhension. Les acteurs politiques, toutes tendances confondues, qualifient ces élections de "pires que le pays n'ait jamais connues". Le Chef de l'État a récemment exhorté les politiciens à respecter le choix du peuple et à accepter les résultats des urnes. Marc Ravalomanana et la plateforme Firaisankina, quant à eux, insistent sur la nécessité de résultats transparents qui reflètent véritablement la volonté des électeurs. Ils réaffirment leur détermination à ne pas laisser le peuple seul face aux fraudes électorales.


Mise en place progressive des comités

La création du KMSB à Toamasina 1, peu après la visite du président Andry Rajoelina, envoie un signal fort. D'autres comités ont déjà vu le jour, notamment à Atsimondrano et dans le Troisième arrondissement de la capitale. Les responsables prévoient d'établir ces structures dans tous les districts pour garantir une surveillance étroite du processus électoral. Le co-président de Firaisankina souligne que les KMSB ont pour but de défendre la démocratie et l'État de droit, et non de semer le trouble. Le président Rajoelina a mis en garde contre toute remise en cause des résultats électoraux, une mise en garde valable pour tous les candidats, y compris ceux du pouvoir.


Un engagement pour la transparence électorale

La plateforme Firaisankina, en créant les KMSB, montre sa volonté de surveiller et de garantir la transparence des élections à Madagascar. Les tensions post-électorales mettent en lumière les défis auxquels le pays est confronté en matière de démocratie et de respect des lois électorales. Les semaines à venir seront cruciales pour l'avenir politique de Madagascar, alors que tous les regards sont tournés vers la Haute Cour Constitutionnelle et la proclamation des résultats officiels.


Un avenir politique incertain

En résumé, la mise en place des KMSB par Firaisankina est une réponse directe aux irrégularités perçues lors des élections législatives du 29 mai. Les accusations de fraude et d'irrégularités soulèvent des questions importantes sur l'intégrité du processus électoral à Madagascar. La vigilance des KMSB et leur mission de protéger le vote des citoyens sont essentielles pour renforcer la confiance dans le système démocratique du pays. Alors que les résultats officiels sont attendus, la situation reste tendue et l'engagement de tous les acteurs politiques pour une élection libre et équitable est plus crucial que jamais.


Les prochaines semaines détermineront si Madagascar peut surmonter ces défis et avancer vers un avenir politique stable et démocratique. La transparence et le respect des choix électoraux seront les pierres angulaires de cette transition. La plateforme Firaisankina et les KMSB jouent un rôle clé dans cette dynamique, rappelant à tous l'importance de la vigilance et de l'engagement citoyen pour la protection de la démocratie.

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page