top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

L’évolution de l’Afrique dans le nouveau contexte multipolaire


L'année 2023 a été marquée par une série de développements majeurs en Afrique, potentiellement influents non seulement sur les dynamiques internes du continent, mais également sur ses relations avec le reste du monde. Bien que des avancées diplomatiques aient été observées, telles que l'intégration de l'Union africaine (UA) au G20 et l'adhésion de l'Égypte et de l'Éthiopie au groupe des Brics-Plus, la persistance des conflits violents et les réponses inégales apportées par les pays africains soulignent la fragilité des États, une fragilité qui ne peut être uniquement attribuée à la jeunesse de ces nations.


Contrastes géostratégiques en 2023

Sur le plan géostratégique, l'Afrique en 2023 se révèle être un espace de contradictions notables. Alors que l'idée d'émancipation est portée par un renouveau du panafricanisme, cette vision se heurte aux déficits structurels profonds des États africains. Quatre tendances majeures de l'année écoulée mettent en lumière cette dualité.


Tendances marquantes de 2023

La première tendance concerne l'émergence d'une diplomatie renforcée par l'inclusion de l'Union africaine au sein du G20. Cette reconnaissance internationale peut être perçue comme une étape cruciale pour l'Afrique dans son aspiration à jouer un rôle plus prépondérant sur la scène mondiale. Cependant, cette avancée diplomatique reste en contraste avec les réalités internes des États africains, souvent confrontés à des crises de gouvernance et à des conflits persistants.


La deuxième tendance repose sur l'expansion géographique des alliances, symbolisée par l'entrée de l'Égypte et de l'Éthiopie au groupe des Brics-Plus. Cette intégration accrue dans des regroupements internationaux majeurs pourrait potentiellement renforcer l'influence et le poids économique de ces pays sur la scène mondiale. Toutefois, ces développements sont éclipsés par les défis locaux, notamment les tensions régionales et les disparités socio-économiques à l'intérieur de ces nations.


La troisième tendance est la résurgence d'un sentiment panafricain renouvelé. Cette volonté d'unir le continent sous une bannière commune a été observée dans divers discours et actions politiques. Malgré cette volonté affichée d'unité, les réalités politiques et économiques souvent fragmentées des États africains restent un obstacle majeur à la concrétisation de cette vision.


Enfin, la quatrième tendance réside dans la persistance des conflits violents et des défis sécuritaires. Les différentes régions de l'Afrique continuent de faire face à des troubles internes, des conflits ethniques, et des problèmes sécuritaires qui entravent le développement et la stabilité de nombreux pays.


Perspectives pour 2024

Dans le contexte multipolaire actuel, l'avenir de l'Afrique demeure ambigu. Si certains progrès diplomatiques et économiques ont été enregistrés en 2023, la persistance des conflits internes et des défis structurels pose toujours des questions quant à la capacité du continent à se positionner de manière solide sur la scène mondiale.


Bien que des progrès notables aient été réalisés, l'Afrique doit relever ses défis internes afin de tirer pleinement parti de son potentiel et de renforcer sa position dans ce nouvel environnement multipolaire. Cette initiative exigera une collaboration collective à la fois au niveau du continent et à l'échelle internationale.


bottom of page