top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

L'invisible championne

Sidonie Fiadanantsoa : Une médaille d'or, mais où étaient les acclamations ?


L'aéroport d'Ivato a récemment été le théâtre d'un retour triomphal pour une partie de la délégation malgache des Jeux de la Francophonie. À leur arrivée, ceux qui ont brillé dans les disciplines culturelles et artistiques de l'événement ont été accueillis chaleureusement par le ministère de la Communication et de la Culture. Cependant, il y a eu un hic : Sidonie Fiadanantsoa, ​​qui avait fièrement représenté Madagascar en remportant la médaille d'or aux 100 m haies, semblait presque invisible. Aucun représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports n'était là pour le féliciter. L'image de cette championne, empêchant l'objectif des appareils photo alors qu'elle aurait dû être prévue, pose de sérieuses questions sur la reconnaissance des athlètes dans le pays.

Ce manque d'accueil pour Sidonie n'est pas un incident isolé. Il soulève des préoccupations quant à la manière dont le ministère de la Jeunesse et des Sports valorise et soutient ses athlètes. Ce département gouvernemental doit redoubler d'efforts pour montrer qu'il est derrière ses champions. Les athlètes dédient des années de leur vie à l'entraînement, et une simple reconnaissance de leurs efforts est le minimum que l'on peut attendre en retour. Il est essentiel que le ministère prenne des mesures pour s'assurer que des situations similaires ne se reproduisent plus à l'avenir.

Alors que les Jeux des îles de l'Océan Indien approchent, des murmures de mécontentement se font déjà entendre parmi les responsables de fédération. Ces inquiétudes concernent notamment le manque de ressources suggérées à la préparation des athlètes pour les compétitions à venir. Le moment est venu pour les autorités compétentes de prendre ces préoccupations au sérieux, d'investir dans nos champions et de veiller à ce qu'ils soient toujours reconnus à leur juste valeur.

7 vues0 commentaire

Commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note
bottom of page