top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

L'Irak sollicite l'ONU pour la conclusion de sa mission politique

Après plus de deux décennies d'une présence marquée par des interventions dans divers aspects de la gouvernance et de la reconstruction, l'Irak a probablement demandé à l'Organisation des Nations Unies (ONU) de mettre un terme à sa mission politique dans le pays d'ici fin 2025. Cette demande, formulée par le Premier ministre Mohamed Chia Al-Soudani, marque un tournant significatif pour le pays qui cherche à affirmer son autonomie.



Contexte et évolution de la MANUI

Depuis 2003, suite à la chute de Saddam Hussein, la mission d'assistance des Nations unies pour l'Irak (MANUI) a joué un rôle central dans le processus de transition démocratique de l'Irak. Instaurée pour aider à la stabilisation et à la reconstruction post-conflit, la mission a évolué pour inclure le soutien aux élections démocratiques, la réforme du secteur de la sécurité, ainsi que le dialogue politique et la réconciliation nationale. Renforcée en 2007, la mission a vu son mandat renouvelé annuellement par le Conseil de sécurité.


Les raisons de la demande irakienne

Dans une lettre récente au Conseil de sécurité, le Premier ministre Al-Soudani a mis en avant les « développements positifs et les succès » accomplis par les gouvernements successifs de l'Irak. Il a souligné que les objectifs initiaux de la MANUI avaient été atteints et que, par conséquent, la raison d'être de cette mission politique n'était plus justifiée. Il a plaidé pour une cessation définitive du mandat de la MANUI, proposant une date de fin le 31 décembre 2025.


Focus jusqu'à 2025

Al-Soudani a toutefois souligné que d'ici la fin du mandat de la MANUI, la mission devrait se concentrer sur des enjeux cruciaux tels que la réforme économique, la lutte contre le changement climatique, et les questions de développement. . Ces domaines privilégient les nouvelles priorités de l'Irak alors qu'il se dirige vers une stabilité et une prospérité accumulée, en accord avec ses propres objectifs de développement durable.


Implications pour l'Irak et la communauté internationale

La demande irakienne de mettre fin à la mission de l'ONU peut être vue comme une affirmation de la souveraineté et de la maturité politique de l'Irak. Cette étape symbolise également un nouvel élan vers une autonomie complète, où l'Irak se sentirait prêt à prendre en charge intégralement les rêves de sa gouvernance interne. Pour la communauté internationale, ce développement impose une réflexion sur les meilleures pratiques et les leçons apprises en matière de soutien aux nations en transition post-conflit.


La demande de l'Irak de conclure la mission politique de l'ONU est un signe encourageant de progrès et de développement. Elle reflète la confiance du gouvernement irakien dans sa capacité à maintenir la stabilité et à promouvoir le développement sans une présence internationale aussi directe. Cependant, les trois prochaines années seront cruciales pour la MANUI, qui doit désormais s'aligner sur les nouvelles priorités irakiennes tout en préparant le terrain pour un retrait responsable et efficace.

1 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page