top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

L'Italie bloque la réforme du Mécanisme européen de stabilité (MES)


Le refus des députés italiens de ratifier la révision du Mécanisme européen de stabilité (MES) le jeudi 21 décembre maintient l'Italie comme le seul État de la zone euro à bloquer l'extension des pouvoirs de ce fonds de sauvetage introduit en 2012. Ce rejet intervient après des débats politiques intenses et récurrents au cours des derniers mois, avec un report à plusieurs reprises du vote sur cette réforme du MES. En Italie, cette question revêt une importance particulière, car les discours eurosceptiques considèrent ce fonds comme une tentative de mettre l'économie sous tutelle et comme une menace pour la souveraineté nationale.


Opposition et rejet de la ratification

La ratification, portée par une motion du Parti démocrate (centre gauche), a été rejetée par 184 voix sur 300, provenant de divers partis, dont Fratelli d’Italia, le parti de Giorgia Meloni, ainsi que des alliés de la Ligue (extrême droite) et des députés antisystèmes du Mouvement cinq étoiles (M5S), actuellement dans l'opposition. Cette réforme de 2021 du MES, conclue par les États de la zone euro, se trouve désormais suspendue à la suite de ce vote.


Réactions à ce blocage politique

Paschal Donohoe, président de l’Eurogroupe, a exprimé son "regret" face à ce vote, empêchant la mise en œuvre d'une réforme visant à renforcer la résilience et la stabilité financière de la zone euro. La révision du MES, conçue dans le contexte de la crise des dettes souveraines, est un fonds de sauvetage destiné à aider les États en crise financière. Il peut émettre des prêts, acquérir des titres d'État et proposer des lignes de crédit, sous condition de réformes visant à rétablir l'équilibre financier de l'État concerné.


Sensibilité politique autour de la réforme

Cette révision de l'instrument, adoptée en janvier 2021, prévoyait notamment l'extension des pouvoirs du fonds pour le sauvetage des banques en difficulté. Bien que l'Italie ait approuvé cette réforme, sa ratification par le Parlement a été constamment repoussée en raison des tensions politiques entourant ce sujet délicat.


L'incapacité à ratifier la révision du MES accentue les divergences politiques autour de l'utilisation et des compétences de ce fonds de sauvetage européen. Ce blocage en Italie souligne la sensibilité politique de la question et laisse en suspens les efforts visant à consolider la stabilité financière dans la zone euro.

15 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page