top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

L'OIF se retire de l'audit électoral en RDC

L'Organisation de la Francophonie se retire de l'audit du fichier électoral en République démocratique du Congo lors des élections.

L'Organisation internationale de la francophonie (OIF) a décidé de ne pas procéder à l'audit du fichier électoral de la République démocratique du Congo (RDC) cette année, contrairement aux processus électoraux passés. L'OIF a expliqué que le délai de cinq jours qui lui était accordé pour réaliser cette opération était très court. La Commission électorale nationale indépendante (Céni) avait pourtant invité l'OIF dans un souci de transparence. Une mission préparatoire avait même été envoyée à Kinshasa du 23 au 28 avril pour évaluer le contexte général du processus et identifier les besoins. En 2018, l'audit de l'OIF avait mis en évidence la présence de 16% d'électeurs dont les empreintes digitales n'avaient pas été enregistrées.

Cependant, cette fois-ci, certains politiques et membres de la société civile ont ouvertement critiqué l'exécutif actuel de l'OIF, dirigé par la Rwandaise Louise Mushikiwabo, affirmant ne pas lui faire confiance en raison de la tension entre Kinshasa et Kigali. Le gouvernement ne s'est pas encore prononcé officiellement sur la question, mais la Céni prévoit de se réunir cette semaine pour évaluer la possibilité de confier la mission d'audit du fichier électoral à une autre organisation.

10 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page