top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

L'Otan en alerte face à la présence d'armes nucléaires russes en Biélorussie

Suite à l'annonce du déploiement d'armes nucléaires tactiques russes en Biélorussie avec l'accord de Minsk, l'Ukraine a demandé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU, tandis que l'Otan et l'Union européenne ont réagi, mais Washington se montre encore attentiste.


La porte-parole de l'Otan, Oana Lungescu, a jugé « dangereuse et irresponsable » la décision du président russe de déployer des armes nucléaires tactiques en Biélorussie, avec l'accord de Minsk. Toutefois, elle a précisé que pour l'instant, aucun changement n'a été constaté dans le dispositif nucléaire de la Russie qui nécessiterait une adaptation de celui de l'Otan. Selon la porte-parole, la comparaison faite par Vladimir Poutine avec le déploiement d'armes nucléaires tactiques américaines sur le territoire de leurs alliés est « totalement trompeuse ». Elle rappelle que la Russie a suspendu sa participation au nouveau traité de réduction des armes stratégiques et continue de violer ses engagements en matière de maîtrise des armements.


Le chef de la diplomatie de l'Union européenne, Josep Borrell, a également réagi en prévenant que l'UE est prête à adopter de nouvelles sanctions si la Biélorussie procédait au déploiement d'armes nucléaires russes sur son territoire. Selon lui, cela constituerait une « escalade irresponsable » et une menace pour la sécurité européenne. Josep Borrell a appelé Minsk à « arrêter cela », soulignant que la décision leur appartient. Pour l'instant, aucun des pays cités par l'Ukraine pour répondre à l'annonce russe n'a réagi, si ce n'est les États-Unis, qui ont affirmé ne pas avoir d'indication quant au transfert d'armes nucléaires russes en Ukraine.

1 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page