top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

L'UE interdit l'importation de produits issus de la déforestation.

Le Parlement de Strasbourg a adopté aujourd'hui à une très large majorité un texte qui garantira aux partisans de cette mesure que la consommation de produits en Europe ne contribuera pas à la destruction des forêts en Asie, en Afrique ou en Amérique.



Les partisans d'une nouvelle législation adoptée par le Parlement de Strasbourg ont pour ambition d'interdire l'importation de produits issus de terres déboisées après décembre 2020 en Europe, une première mondiale. Le bétail, le café, le cacao, l'huile de palme, le soja, le caoutchouc, le charbon de bois et le papier sont parmi les produits concernés. Des contrôles aux frontières de l'UE seront effectués à l'aide de coordonnées GPS et de satellites pour vérifier si les produits ont été récoltés sur des terres récemment déboisées. Les douaniers européens regarderont les photos satellites pour voir s'il y avait une forêt tropicale à l'endroit où les produits ont été récoltés.


En décembre dernier, le Parlement européen et les États membres de l'UE ont trouvé un accord pour interdire l'importation de produits issus de terres déboisées après décembre 2020. La proposition de loi avait été faite en novembre 2021 par la Commission européenne, puis reprise dans ses grandes lignes par les États membres. Les eurodéputés ont renforcé le texte en élargissant la gamme de produits concernés. Les importateurs qui ne respectent pas la loi verront leur produit refoulé et seront soumis à des amendes pouvant aller jusqu'à 4% de leur chiffre d'affaires. Selon le WWF, l'Europe a contribué à 16% de la déforestation mondiale par le biais de ses importations, principalement de soja et d'huile de palme. Greenpeace considère que le règlement ne va pas assez loin, notamment en excluant certains écosystèmes et en ne ciblant pas les banques européennes qui financent des projets destructeurs de forêts.

bottom of page