top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

La Bourse de Paris se repose après une période d'activité soutenue

La Bourse de Paris a connu une journée de repli de 0,61% lundi, marquant ainsi une pause après une semaine de performances solides.

La Bourse de Paris a marqué une pause lundi, affichant un recul de 0,61% après une semaine fructueuse où l'optimisme des investisseurs avait été stimulé par les espoirs de fin prochaine des hausses de taux. L'indice phare CAC 40 a perdu 44,82 points pour s'établir à 7 343,39 points vers 10h10. Vendredi, l'indice avait clôturé en hausse de 1,34%, enregistrant une progression de 2,43% pour l'ensemble de la semaine.

Malgré les annonces des banques centrales qui semblent se diriger vers un resserrement, les marchés actions ont montré une certaine résilience la semaine dernière, selon Sebastian Paris Horvitz de LBPAM. Bien que la Réserve fédérale américaine, une puissante banque centrale, n'ait pas augmenté ses taux la semaine précédente, elle a averti que deux hausses de taux supplémentaires pourraient être envisagées. Jeudi, le président de la Fed, Jerome Powell, sera auditionné par le Sénat américain, offrant ainsi aux investisseurs l'opportunité d'en apprendre davantage sur les intentions de la banque centrale.


Par ailleurs, la Banque d'Angleterre et la Banque nationale suisse se réuniront également pour décider de leur politique monétaire. Sebastian Paris Horvitz prévient que la Banque d'Angleterre sera la dernière des banques centrales à montrer au marché que la lutte contre l'inflation n'est pas terminée et que la politique monétaire doit rester restrictive. Les tensions entre la Chine et les États-Unis continuent également de peser sur les marchés, alors que le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, a rencontré le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, et prévoit une rencontre ultérieure avec le président chinois, Xi Jinping. Pendant leur entretien, Wang Yi a déclaré à Antony Blinken que la Chine et les États-Unis devaient choisir entre la coopération et le conflit, et que son pays ne ferait aucun compromis concernant Taïwan, selon les médias d'État.


Dans un autre secteur, l'action du fournisseur de matériels pour le secteur biopharmaceutique, Sartorius Stedim Biotech (SSB), a chuté de 13,09% à 240,40 euros après avoir révisé à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires pour 2023.

5 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page