top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

La campagne de Donald Trump critiquée pour une vidéo référençant un « Reich Unifié »

Donald Trump attaqué pour une vidéo mentionnant un "Reich unifié" : les démocrates s'insurgent.



La campagne de Donald Trump est sous le feu des critiques après la publication d’une vidéo sur sa plateforme Truth Social, qui mentionne un « Reich unifié » parmi des titres fictifs de journaux célébrant une victoire anticipée de Trump à la présidentielle. Cette mention a immédiatement suscité une vive réaction du camp démocrate, qui accuse l’ancien président de comportements antisémites et de références inappropriées à l’Allemagne nazie.


Une vidéo controversée

Lundi 20 mai 2024, l’équipe de campagne démocrate a dénoncé vigoureusement une vidéo de trente secondes publiée sur le compte Truth Social de Donald Trump. La vidéo, présentant des unes fictives de journaux imaginant l’après-victoire de Trump, inclut une référence à un « Reich unifié ». Cette terminologie, habituellement associée à l’Allemagne nazie, a choqué et indigné de nombreux observateurs et politiciens.


La voix off de la vidéo s’interroge : « Que se passera-t-il après la victoire de Donald Trump ? À quoi s’attendre pour l’Amérique ? », alors que des titres de presse imaginaires proclament « L’économie est en plein essor ! » et « La frontière est fermée ! ». Mais c’est la mention d’un « Reich unifié » qui a particulièrement retenu l’attention, provoquant une tempête médiatique.


Réactions indignées du camp démocrate

Le camp démocrate, et en particulier l’équipe de campagne du président Joe Biden, a immédiatement réagi. Dans un communiqué cinglant, le porte-parole de la campagne démocrate, James Singer, a déclaré : « Donald Trump ne joue pas à des jeux. Il dit à l’Amérique exactement ce qu’il compte faire s’il reprend le pouvoir : diriger en dictateur un ‘Reich unifié’ ». Singer a accusé Trump de « parodier Mein Kampf », le manifeste politique d’Adolf Hitler, et de montrer un « comportement dérangé ».


Les démocrates soulignent que Donald Trump a un « long historique » de comportements et de propos antisémites. Ils rappellent qu’en 2017, alors président, Trump avait qualifié de « gens très bien » certaines personnes impliquées dans des affrontements entre antiracistes et néonazis à Charlottesville, en Virginie. De plus, en juin 2020, Facebook avait retiré des publicités de la campagne de Trump qui utilisaient un triangle rouge inversé, symbole nazi désignant les prisonniers politiques.


Défense et réactions du camp Trump

Un membre de l’équipe de Trump, cité par le site d’information Politico, a affirmé ne pas avoir vu le mot « Reich » avant la publication des images. Cette défense a été perçue comme insuffisante par de nombreux critiques, qui voient dans cette vidéo une tentative de mobilisation de la base électorale la plus radicale de Trump.


Trump lui-même a souvent accusé Joe Biden de ne pas réussir à endiguer l’antisémitisme aux États-Unis, particulièrement dans le contexte de la guerre entre Israël et le Hamas. Cependant, ses propres déclarations et actions ont souvent été critiquées pour leur tonalité et leurs implications, rappelant parfois la rhétorique nazie. Il a notamment désigné les immigrants comme de la « vermine » qui « empoisonne le sang » des États-Unis, des termes choquants et lourdement connotés historiquement.


Antécédents et critiques récurrentes

Ce n’est pas la première fois que Trump est accusé de faire des références troublantes. En 2017, ses commentaires sur les événements de Charlottesville avaient suscité une large condamnation. De plus, l'utilisation du triangle rouge dans les publicités de sa campagne en 2020 avait renforcé l'image d'un candidat jouant avec des symboles et des messages à connotation extrême.


Les critiques de Trump soulignent que ces incidents ne sont pas des erreurs isolées mais s'inscrivent dans un schéma récurrent de flirt avec des thèmes extrémistes et divisifs. Cette stratégie, selon eux, vise à galvaniser une base électorale radicale tout en provoquant ses opposants et en maintenant Trump au centre de l’attention médiatique.


Une vidéo qui divise

La vidéo controversée publiée par la campagne de Donald Trump a une nouvelle fois mis en lumière les profondes divisions politiques et idéologiques aux États-Unis. Alors que Trump continue de mobiliser sa base avec des messages provocateurs, ses opposants dénoncent ce qu’ils voient comme des tactiques dangereuses et irresponsables. La mention d’un « Reich unifié » dans une vidéo de campagne est particulièrement incendiaire, rappelant des périodes sombres de l’histoire et soulevant des questions sur les limites du discours politique acceptable.


En fin de compte, cette controverse illustre les tensions persistantes et la polarisation extrême de la politique américaine, avec des enjeux qui vont bien au-delà de la simple rhétorique électorale, touchant aux valeurs fondamentales et à l'identité même de la nation.

2 vues0 commentaire

コメント


bottom of page