top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

La CENI dans la tourmente : le BIANCO intervient pour récupérer des biens publics


L'organe de lutte contre la corruption à Madagascar, le BIANCO, intensifie ses efforts pour lutter contre la corruption au sein des institutions gouvernementales, en ciblant récemment des membres de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).


Des arrestations majeures

Suite à une enquête approfondie, neuf anciens membres influents de la CENI, dont le président, trois vice-présidents, deux rapporteurs et trois conseillers, ont été interpellés par le BIANCO. Les accusations portent sur des malversations présumées, notamment le détournement de biens publics, l'abus de pouvoir et les conflits d'intérêts.


Saisie de biens

Lors de ses investigations, le BIANCO a saisi un total de neuf voitures tout-terrain et onze motos cross. Ces véhicules auraient été mis à la disposition des membres de la CENI pour une période déterminée mais n'auraient jamais été rendus après l'expiration de leur mandat. Cependant, il semble y avoir une certaine ambigüité sur la nature de cette saisie, certains suggérant qu'il s'agit plutôt d'une "restitution volontaire".


Interprétation contestée

La situation est complexe. Certains suggèrent que les véhicules n'ont pas été officiellement transférés aux membres de la CENI, remettant ainsi en question la légitimité de leur possession après la fin de leur mandat. D'autres sources suggèrent que la restitution était volontaire, et non le résultat d'une saisie.


Suite juridique

Les dossiers concernant cette affaire ont été transmis au Pôle Anti-Corruption (PAC) d’Antananarivo. Suite à cela, la Chambre de saisie et de confiscation des avoirs a décidé de la saisie des biens publics.


Investigations du BIANCO

Après avoir reçu une plainte le 21 mars 2023, le BIANCO a commencé son enquête sur la non-restitution des biens. Malgré les mises en demeure, les membres concernés n'ont pas rendu les matériels. L'affaire ayant été transmise au PAC, le BIANCO a remis les biens saisis à l'Agence de Recouvrement des Avoirs Illicites (ARAI) le 19 septembre 2023.


Cette affaire souligne la nécessité pour Madagascar de renforcer la transparence et la responsabilité au sein de ses institutions publiques. Le rôle joué par le BIANCO montre également l'importance des organismes de contrôle indépendants dans le maintien de l'intégrité gouvernementale.

6 vues0 commentaire

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page