top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

La Chine rejette les accusations de cyberattaque et dénonce la désinformation des États-Unis

La Chine rejette les allégations de cyberattaque et accuse les États-Unis et leurs alliés de diffuser de la "désinformation".

La Chine a réagi avec véhémence aux allégations formulées par les États-Unis et quatre de leurs alliés occidentaux, les accusant de mener une "campagne de désinformation". Ces accusations font suite à la publication d'un rapport affirmant que Pékin aurait parrainé une cyberattaque contre les intérêts de ces pays. Lors d'une conférence de presse, Mao Ning, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a qualifié le rapport de "gravement lacunaire" et "extrêmement peu professionnel". Elle a également souligné que cette campagne de désinformation était une initiative collective des pays de la coalition Five Eyes, dirigée par les États-Unis à des fins géopolitiques.


La coalition Five Eyes est une alliance de renseignement qui regroupe l'Australie, les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni et la Nouvelle-Zélande, des pays qui ont tous des divergences plus ou moins marquées avec la Chine. Ces dernières accusations s'inscrivent dans un contexte de tensions croissantes entre la Chine et ces pays occidentaux. Alors que les États-Unis et leurs alliés maintiennent leurs accusations, la Chine continue de réfuter vigoureusement toute implication dans des cyberattaques, qualifiant les allégations de propagande motivée par des intérêts géopolitiques. Cette escalade des tensions cybernétiques soulève des préoccupations quant à la sécurité numérique et à la nécessité d'une coopération internationale accrue pour faire face aux menaces cybernétiques transfrontalières.


Коментарі

Оцінка: 0 з 5 зірок.
Ще немає оцінок

Додайте оцінку
bottom of page