top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

La Colombie pionnière dans la coalition anti-prolifération des énergies fossiles


La 28e Conférence des parties sur le climat (COP28) à Dubaï a été le théâtre d'un engagement historique. La Colombie, un grand pays de 50 millions d'habitants, s'est jointe à dix petits États insulaires pour promouvoir un traité visant à enrayer la prolifération des énergies fossiles. Cette coalition, soutenue par des milliers d'organisations environnementales et plus d'une centaine de villes, est une initiative majeure dans la lutte contre le changement climatique.


La colombie et sa place dans la coalition

Malgré sa taille et sa production considérable de pétrole et de charbon, la Colombie se distingue en rejoignant cette coalition. Le pays, dirigé par le président de gauche Gustavo Petro depuis août 2022, cherche à s'engager dans une transition énergétique ambitieuse. En janvier, le président a annoncé l'arrêt de la signature de nouveaux contrats d'exploration d'hydrocarbures, suscitant à la fois l'approbation des partisans de l'environnement et l'opposition vigoureuse des conservateurs.


Débats et doutes

Cependant, cette décision a provoqué des débats et des doutes au sein de la société colombienne. Certains remettent en question la capacité du pays à financer une transition énergétique, mettant en avant les infrastructures défaillantes. Sergio Guzman, directeur de l'institut Colombia Risk Analysis, souligne que la Colombie ne représente qu'une fraction des émissions mondiales de CO2, laissant entendre que la responsabilité de la transition énergétique devrait être plus équitablement partagée.


L'enjeu de la transition énergétique

La transition énergétique est une question d'importance cruciale pour la Colombie. Bien que le pays ne soit pas un grand contributeur aux émissions mondiales de CO2, sa volonté de rejoindre cette coalition témoigne de sa volonté de s'aligner sur les objectifs environnementaux mondiaux. Cependant, cela soulève des questions sur la manière dont cette transition sera financée et implémentée.


L'épineux débat politique

La décision de la Colombie de rejoindre cette coalition attise également les tensions politiques. L'opposition de droite s'est montrée critique, remettant en question la pertinence et la faisabilité d'une telle transition énergétique dans un contexte socio-économique fragile. Les débats entre la droite et la gauche montrent la division sur la manière d'aborder cette transition et ses implications économiques.


Engagement et défis

L'engagement de la Colombie dans la coalition anti-prolifération des énergies fossiles marque un pas significatif vers des politiques environnementales globales. Cependant, les défis restent immenses, notamment en matière de financement et de mise en œuvre de cette transition énergétique. Ce débat souligne les complexités d'un enjeu crucial pour l'avenir de la planète et des politiques intérieures colombiennes.

4 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page