top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

La Corée du Sud promet des milliards d'aide et d'investissements à l'Afrique

Le président sud-coréen Yoon Suk Yeol a annoncé une aide financière massive pour l'Afrique, marquant ainsi une étape significative dans le renforcement des relations commerciales entre la Corée du Sud et le continent africain. Cette annonce survient lors d'un sommet majeur à Séoul, réunissant des délégations de 48 pays africains.



Lors de l'ouverture du sommet, Yoon Suk Yeol a révélé que la Corée du Sud s'engageait à doubler son aide publique au développement en faveur de l'Afrique, atteignant ainsi 10 milliards de dollars (environ 9,2 milliards d'euros) d'ici à 2030. Cet engagement souligne la volonté de Séoul de jouer un rôle plus actif dans le développement du continent africain. L'aide financière sera dirigée vers des projets de développement variés, allant de l'infrastructure à la santé, en passant par l'éducation.


Soutien à l'exportation et aux investissements

En plus de l'aide au développement, le président Yoon a annoncé la fourniture de 14 milliards de dollars de financements à l'exportation. Ces fonds sont destinés à aider les entreprises coréennes à développer leurs échanges commerciaux et leurs investissements en Afrique. Ce soutien vise à renforcer les liens économiques bilatéraux et à faciliter l'entrée des entreprises coréennes sur les marchés africains, souvent perçus comme prometteurs mais risqués.


Contribution à la Zone de Libre-Échange Continentale Africaine

Un autre aspect crucial de l'engagement de la Corée du Sud est son soutien à la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC), lancée en 2019. Cet accord de libre-échange vise à harmoniser les tarifs douaniers sur tout le continent africain, facilitant ainsi le commerce intra-africain. En soutenant la ZLEC, la Corée du Sud espère contribuer à l'intégration économique régionale et à la création de marchés plus fluides et plus efficaces.


Des accords commerciaux accélérés

Le président Yoon s'est également engagé à accélérer la conclusion d'accords sur de nombreux partenariats commerciaux. Ces accords couvriront une large gamme de secteurs, notamment l'approvisionnement en minerais, les infrastructures, l'agriculture, et la technologie. L'objectif est de créer des opportunités mutuellement bénéfiques qui stimuleront la croissance économique en Afrique tout en répondant aux besoins stratégiques de la Corée du Sud.


Une stratégie d'engagement à long terme

La stratégie de la Corée du Sud en Afrique ne se limite pas à des engagements financiers. Elle repose sur une vision à long terme visant à établir des relations solides et durables avec les pays africains. En investissant dans des projets de développement et en soutenant les entreprises coréennes, Séoul cherche à devenir un partenaire clé pour l'Afrique dans son parcours vers la croissance économique et le développement durable.


Un sommet prometteur

Le sommet de cette semaine à Séoul est vu comme une occasion décisive pour la Corée du Sud et les pays africains de renforcer leurs liens économiques et diplomatiques. Les délégations africaines ont exprimé leur enthousiasme quant aux perspectives de collaboration accrue avec la Corée du Sud. Les engagements financiers annoncés par le président Yoon sont perçus comme un signe de l'engagement sérieux de Séoul envers le continent africain.


Un avenir de coopération renforcée

En doublant son aide publique au développement et en fournissant des financements substantiels à l'exportation, la Corée du Sud montre sa détermination à renforcer ses relations avec l'Afrique. Le soutien à la ZLEC et l'accélération des accords commerciaux témoignent de la volonté de Séoul de jouer un rôle central dans le développement économique de l'Afrique. Ce sommet marque le début d'une nouvelle ère de coopération entre la Corée du Sud et les pays africains, promettant des bénéfices mutuels et un avenir prospère.

3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page