top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

La Cour suprême des États-Unis maintient le droit électoral sans changement.

La Cour suprême des États-Unis met fin aux attentes en rejetant une théorie juridique défendue par les conservateurs, préservant ainsi l'organisation des élections fédérales sans révolution majeure.



La Cour suprême des États-Unis rejette une théorie juridique appelée "législature d'État indépendante", qui aurait permis aux assemblées des États de manipuler les élections fédérales sans contrôle. Malgré la majorité conservatrice au sein de la cour, celle-ci défend le principe d'équilibre des pouvoirs et maintient le contrôle judiciaire sur le processus électoral, évitant ainsi des conséquences néfastes telles que le découpage électoral à des fins politiques. Cette décision est saluée par des personnalités démocrates telles que Barack Obama et Kamala Harris.


La Cour suprême de Caroline du Nord renonce à invalider le redécoupage des circonscriptions électorales, laissant ainsi aux législateurs locaux la possibilité de redessiner une nouvelle carte avant les élections de 2024. Cette décision intervient après que la cour ait précédemment invalidé une première carte jugée favorable au parti républicain. La récente évolution de la composition de la Cour suprême locale, dominée par les conservateurs, a conduit à ce changement de position, rendant la décision de la Cour suprême des États-Unis sans impact concret.

4 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page