top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

La découverte de l’Afrique au XVe siècle

Au début du XVe siècle, l'Afrique au sud des Canaries était une terra incognita pour les Européens, jusqu'à ce que les explorateurs portugais commencent à cartographier ses côtes.



Sous l'impulsion de l'infant Henri le Navigateur, les Portugais furent les premiers Européens à explorer et cartographier la côte africaine, franchissant des caps mythiques et atteignant de nouveaux territoires tout au long du XVe siècle.


Les premières explorations portugaises

Au début du XVe siècle, l'Afrique au sud des Canaries était encore largement inexplorée par les Européens. Les Portugais, motivés par la quête de nouvelles routes commerciales et de connaissances géographiques, furent les premiers à s'aventurer plus loin. En 1434, les navigateurs portugais franchirent le cap Bojador, marquant le début de leur exploration de l'Afrique noire. En 1460, ils atteignirent la Sierra Leone, et en 1482, les navires lusitaniens parvinrent au royaume du Kongo, où ils introduisirent le christianisme.


La cartographie portugaise

Les cartographes portugais jouèrent un rôle crucial dans la documentation des découvertes faites par les explorateurs. Ils dessinèrent patiemment les contours de la côte africaine, contribuant à la première image complète du continent. La carte de Cantino de 1502 est l'une des premières représentations précises de l'Afrique, incluant sa côte orientale. Cette carte témoigne de l'avancée des connaissances géographiques grâce aux explorations portugaises.


L'impact des explorations

Les explorations portugaises eurent des conséquences significatives sur la perception et la compréhension de l'Afrique par les Européens. Elles permirent non seulement d'établir des contacts avec les populations indigènes, souvent pacifiques, mais aussi d'intégrer progressivement l'Afrique dans les réseaux commerciaux européens. Le franchissement du cap de Bonne-Espérance en 1488 ouvrit la voie à de nouvelles routes vers l'Asie, marquant un tournant dans l'histoire de l'exploration européenne.


Le contexte historique et culturel de l'Afrique

L'histoire de l'Afrique commence bien avant les explorations européennes. Le continent est le berceau de l'humanité, avec des traces de l'humain moderne datant d'environ 200 000 ans. Au fil des millénaires, l'Afrique a vu naître et prospérer de nombreuses civilisations, comme l'Égypte antique, influencée par les Phéniciens, les Grecs, les Romains, et plus tard, les Perses et les Assyriens.


Les civilisations africaines

En Afrique subsaharienne, diverses civilisations émergèrent, notamment les royaumes de la savane. Les expansions bantoues, à partir de 3000 av. J.-C., et les royaumes résistants comme celui des Mossi, sont des exemples de la diversité et de la richesse des cultures africaines. Le christianisme s'implanta dès le Ier siècle en Afrique du Nord et en Éthiopie, tandis que l'Islam se répandit à partir du VIIe siècle, marquant profondément le nord et l'est du continent.


La traite des esclaves et les explorations ultérieures

Vers la fin du XVe siècle, les Portugais et d'autres nations européennes commencèrent à établir un trafic d'esclaves sur la côte ouest de l'Afrique, contribuant à la traite atlantique. Ce commerce prospéra grâce à la complicité de certains royaumes africains. Les explorations européennes de l'intérieur du continent s'intensifièrent au XVIIIe siècle, suivies par la colonisation massive au XIXe siècle.


Les explorations portugaises du XVe siècle furent déterminantes pour la découverte et la cartographie de l'Afrique. Elles ouvrirent de nouvelles perspectives commerciales et culturelles, intégrant progressivement l'Afrique dans le monde connu des Européens. Ces explorations marquèrent le début d'une longue histoire de relations complexes entre l'Afrique et l'Europe, façonnant les trajectoires historiques des deux continents.

0 vue

Comments


bottom of page