top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

La démocratie d'Israël implique la libération des Territoires Palestiniens

Sous la direction du président israélien Isaac Herzog, les discussions sur la réforme judiciaire ont débuté mardi soir, mais pour les groupes anti-occupation palestiniens et israéliens, la démocratie d'Israël est également liée au conflit israélo-palestinien.


Après une forte mobilisation populaire et la destitution du ministre de la Défense, Benyamin Netanyahu a annoncé la suspension de son projet de réforme judiciaire controversé, mardi 28 mars. Les opposants craignaient une menace pour la séparation des pouvoirs et l'avenir de la démocratie israélienne. Cependant, pour les groupes anti-occupation palestiniens et israéliens, la nature démocratique du régime israélien dépend également d'une solution au conflit israélo-palestinien.


Selon le droit international, les prérogatives de l'armée occupante incluent le contrôle de la Cisjordanie. Le transfert de ces pouvoirs à une autorité civile est considéré par Yesh Din comme une annexion de facto, qui perpétue un système à deux niveaux pour les Palestiniens et les Israéliens. Selon Rami Saleh, directeur de l'organisation palestinienne Jerusalem Legal Aid Center, cette dualité révèle la véritable nature du régime israélien, qui ne peut être qualifié de démocratique. Le terme d'apartheid, vivement contesté par Israël, est désormais utilisé par un nombre croissant d'organisations internationales pour décrire les inégalités de traitement entre les deux communautés. La politique du gouvernement Netanyahu est accusée d'aggraver cette situation.

10 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page