top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

La dette publique à Madagascar : entre prudence et risque de surendettement modéré



La gestion prudente de la dette par les autorités malagasy, conformément aux recommandations du Fonds Monétaire International (FMI), a maintenu un risque de surendettement relativement modéré pour le pays. Cependant, cette situation contrastée au niveau mondial appelle à une analyse approfondie pour évaluer l'impact des chocs économiques sur la dette et la stabilité financière de Madagascar.


Bon élève dans un contexte mondial préoccupant

Madagascar, à la suite des recommandations du FMI, a su gérer sa dette avec prudence, conservant un niveau de risque de surendettement jugé modéré. Les comparaisons effectuées au niveau international soulignent une relative stabilité dans la gestion de la dette, malgré un contexte mondial plus tendu où de nombreux pays ont connu des difficultés croissantes liées à l'endettement.


Contexte mondial : tensions accrues et risques accrus

Le rapport de la Banque mondiale révèle une hausse significative des paiements d'intérêts de la dette publique extérieure dans les pays en développement. Les niveaux d'endettement record et les taux d'intérêt élevés ont poussé de nombreux pays à la limite de la crise. Cette situation expose les pays à faible revenu à des risques considérables, avec des paiements d'intérêts absorbant une part croissante de leurs exportations.


Analyse de la dette malagasy : prudence et risques à surveiller

Malgré une dette extérieure et intérieure en progression, Madagascar maintient un risque de surendettement modéré. Cependant, des chocs économiques tels que la dépréciation de l'ariary pourraient aggraver la situation financière du pays. Les risques liés à la hausse des taux d'intérêt et à la dépendance aux importations nécessitent une gestion prudente des finances publiques pour limiter les déséquilibres extérieurs et stabiliser l'endettement.


Perspectives d'amélioration et besoin de stabilité financière

Les prévisions de croissance économique pour les années à venir s'accompagnent de mesures visant à maintenir une pression fiscale et un excédent primaire pour stabiliser l'endettement. Cependant, une relance économique efficace tout en évitant une spirale d'endettement non viable constitue un défi majeur.


L'équilibre précaire entre croissance et stabilité

La situation de la dette publique à Madagascar reste préoccupante malgré un risque de surendettement modéré. La nécessité d'une gestion prudente et d'une croissance économique soutenue tout en préservant la stabilité financière demeure un objectif crucial pour éviter des difficultés économiques à long terme. La prudence financière et la mise en œuvre efficace de politiques économiques restent essentielles pour assurer une croissance durable tout en limitant le fardeau de la dette pour Madagascar.

bottom of page