top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

La droite triomphe aux sénatoriales 2023, Macron reste distant


Lors des récentes élections sénatoriales en France, la droite et le centre ont consolidé leur majorité au Sénat, tandis que le parti présidentiel a subi des revers notables. Cependant, la manière dont le président Emmanuel Macron a abordé ces résultats a suscité des discussions.


Macron s'abstient de commenter la vague bleue

Dimanche soir, Emmanuel Macron s'est exprimé lors des journaux de 20 heures sur TF1 et France 2. Curieusement, il a omis de mentionner les élections sénatoriales et les performances de son parti, La République En Marche, lors de cet entretien. Cette omission a été perçue par certains comme une tentative de minimiser l'importance de la victoire de la droite et de détourner l'attention de la défaite de son parti.


Gérard Larcher, président du Sénat, a réaffirmé la nécessité d'un contre-pouvoir dans le système bicaméral français, rappelant le rôle crucial du Sénat dans la démocratie.


Réactions de la droite

Eric Ciotti, président du parti Les Républicains, a qualifié l'intervention du président pendant cette soirée électorale de "peu élégante". Selon lui, Macron a tenté d'occuper l'espace médiatique pour éclipser le triomphe de la droite.


Bruno Retailleau, le leader des sénateurs LR, a exprimé sa surprise quant au choix du timing de l'interview présidentielle. Il a suggéré que le président Macron cherchait à détourner l'attention de la performance médiocre de son parti lors des élections.


Un revers pour le parti présidentiel

Outre les sièges perdus au Sénat, un autre choc pour le camp présidentiel a été la défaite de la secrétaire d'État à la citoyenneté, Sonia Backès. Seule membre du gouvernement à se présenter lors de ce scrutin, elle a été battue par l'indépendantiste kanak Robert Xowie.


Cette défaite soulève des questions sur l'avenir politique de Mme Backès, notamment si elle restera au gouvernement. Son rôle est particulièrement crucial, étant donné les discussions en cours concernant le statut de la Nouvelle-Calédonie et la possible révision constitutionnelle prévue pour 2024.


Les élections sénatoriales de 2023 ont indéniablement marqué une victoire pour la droite en France. La manière dont le président Macron a choisi de réagir à ces résultats montre la tension actuelle dans le paysage politique français et la possible reconfiguration des alliances et des stratégies à l'approche des prochaines échéances électorales.

1 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page