top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

La fondation Akbaraly tente de combattre la réticence au dépistage en Octobre Rose


Malgré une forte mobilisation lors de l'Octobre Rose de l'année dernière, la peur et les contraintes financières demeurent des obstacles majeurs au dépistage du cancer du col de l'utérus à Madagascar. C'est le deuxième cancer le plus répandu dans le pays après le cancer du sein, et il est impératif d'y remédier par des mesures préventives.


Une initiative salutaire

Pour contrer cette réticence, la fondation Akbaraly, en partenariat avec l’association des femmes journalistes de Madagascar, organise des journées de dépistage gratuit du 2 au 31 octobre. Les centres Kintana Ambatomena à Antananarivo, Rex à Fianarantsoa et l’hôpital Candide à Mahajanga seront les sites de ces dépistages.


Les coûts du dépistage

En dehors de l'initiative de l'Octobre Rose, le dépistage dans ces centres peut coûter jusqu'à 25 000 ariary, et si le test est positif, des frais supplémentaires s'appliquent pour le suivi et la colposcopie, le tout pouvant monter jusqu’à 180 000 ariary dans certains centres.


Le processus du dépistage

Le "Pap Test", ou frottis cervico-utérin, est un examen simple et indolore qui ne prend que quelques minutes. Il consiste à prélever des cellules au niveau du col de l'utérus pour une analyse ultérieure.


Conseils pratiques

Il est conseillé de subir un dépistage tous les trois ans entre 15 et 35 ans, puis tous les cinq ans entre 36 et 80 ans. Pour se préparer au Pap Test, il est recommandé de ne pas avoir de relations sexuelles ni utiliser de produits vaginaux au moins 24 heures avant l'examen.


Les initiatives comme celle de la fondation Akbaraly sont essentielles pour lutter contre la réticence au dépistage du cancer du col de l'utérus. Il est crucial de continuer à sensibiliser les femmes sur l'importance d'un diagnostic précoce, tout en travaillant pour rendre ces tests plus accessibles financièrement.

bottom of page