top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

La Jirama revient au relevé traditionnel des compteurs




Après avoir expérimenté un système d'auto-relevé des compteurs durant la crise de la Covid-19, la Jirama, la société de distribution d'eau et d'électricité de Madagascar, a décidé de revenir à ses anciennes pratiques. Dès ce mois de septembre, les agents releveurs reprendront leurs tournées pour effectuer le relevé physique des compteurs d'eau et d'électricité chez les clients.


Pourquoi abandonner l'auto-relevé ?

La raison principale de cette décision est liée aux nombreux problèmes et plaintes des clients concernant les factures basées sur la consommation estimée. L'auto-relevé, bien que pratique pour certains, a généré des erreurs et des cumuls de consommation qui ont entraîné une insatisfaction croissante de la clientèle.


Un choix controversé dès le départ

Lors de son introduction, le système d'auto-relevé avait reçu un accueil mitigé. Alors que certains clients appréciaient la flexibilité et l'autonomie qu'il offrait, d'autres étaient réticents à adopter cette nouvelle méthode. Certains clients, notamment ceux qui avaient choisi de ne pas envoyer leur index à la Jirama, avaient déjà vu les agents releveurs reprendre du service dès novembre 2021.


Les avantages et inconvénients du système actuel

L'auto-relevé n'était pas sans avantages. En effet, lorsque l'index n'était pas reçu, la facturation était basée sur la moyenne des consommations des trois derniers mois. Ceci permettait ensuite un ajustement plus précis lorsque les données réelles étaient reçues. Dans certains cas, cela pouvait même donner lieu à un avoir pour le client sur sa prochaine facture.


Un pas en arrière pour mieux avancer ?

Le retour au système traditionnel de relevé peut être perçu comme un pas en arrière, mais il répond à un besoin immédiat de fiabilité et de précision dans la facturation. En prenant cette décision, la Jirama montre une volonté de prioriser la satisfaction client tout en essayant de minimiser les erreurs et les inconvénients liés à l'auto-relevé.


En résumé, bien que l'innovation et l'automatisation aient leurs avantages, le contexte actuel et les besoins spécifiques des consommateurs font que la Jirama revient à une méthode éprouvée pour garantir la précision et la satisfaction en matière de facturation. Il sera intéressant de voir si cette décision permettra de restaurer la confiance entre la société et ses clients.

bottom of page