top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

La Nakba : Une histoire méconnue des Israéliens qui doit être reconnue

En tant qu'Israéliens, nous devons reconnaître que les 75 ans de la Nakba font partie intégrante de notre propre histoire.

Depuis la création de l'État d'Israël en 1948, environ 750 000 Palestiniens ont été chassés de leur terre, déplacés de force, lors d'un événement connu sous le nom de Nakba, ou « la catastrophe ». Malgré soixante-ans passés, cet épisode historique reste étonnamment méconnu des Israéliens. Eitan Bronstein, fondateur de l'ONG Zochrot et co-fondateur et co-directeur de De-Colonizer, nous éclaire sur cette question. Il explique que le terme Nakba, bien qu'arabe, a été utilisé pour la première fois en 1948 par des militaires israéliens parfaitement arabophones. Ces derniers distribuaient des tracts aux Palestiniens qui refusaient de quitter leur village, les avertissant qu'ils devaient se rendre pour éviter une catastrophe ou un désastre.


Une question se pose alors : Peut-on établir un parallèle entre la Nakba et la guerre de 1967 ? Selon Bronstein, bien que n'étant pas Palestinien lui-même, il estime que l'identité palestinienne a subi de profonds changements à la suite de la Nakba, en raison de celle-ci. Tous les Palestiniens ont souffert et continuent de souffrir des conséquences de 1948. La guerre de 1967, quant à elle, représente la deuxième étape des expulsions et de la conquête de la terre de toute la Palestine historique. Cependant, pour les Palestiniens, l'année 1948 reste l'événement clé. La majorité des Palestiniens sont devenus des réfugiés, tandis que ceux qui ne le sont pas sont considérés comme des citoyens israéliens de seconde zone par rapport aux juifs. C'est donc en 1948 que cette situation fondamentale a été établie.


Zochrot, une association fondée en 2001, a pour objectif de sensibiliser les Israéliens à la Nakba, une histoire qui est également la leur. En hébreu, Zochrot signifie « se souvenir », car il s'agit de se rappeler cette période de l'établissement d'Israël, de leur pays. Pour beaucoup d'Israéliens, accepter l'idée que les Palestiniens ont été expulsés a toujours été difficile. Néanmoins, de nombreux Israéliens ont montré un intérêt marqué pour cette histoire, bien que la reconnaissance du droit au retour des Palestiniens reste complexe pour eux. Les activités de Zochrot, notamment les visites guidées des villages détruits, ont suscité beaucoup d'intérêt parmi les Israéliens. Cependant, le gouvernement a eu plus de difficulté à accepter ces initiatives, ce qui a conduit à l'adoption de la loi Nakba en 2011, qui pénalise les organisations commémorant cette période de l'Histoire. Malgré cela, Zochrot a réussi à poursuivre son travail de sensibilisation.

4 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page