top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

La plus grosse entreprise de l'Algérie


Quand on parle de l'industrie pétrolière en Afrique, le nom de Sonatrach résonne avec autorité et prestige. Reconnue comme "la major africaine", Sonatrach, acronyme pour "Société nationale pour la recherche, la production, le transport, la transformation, et la commercialisation des hydrocarbures", est non seulement la plus grande entreprise en Afrique, mais aussi la fierté de l'Algérie.


Des humbles débuts à la domination continentale

L'aventure de Sonatrach a débuté en Algérie le 31 décembre 1963. Dans ses premières années, Sonatrach se concentrait principalement sur le transport et la commercialisation des hydrocarbures. Mais dès 1964, elle a établi ses ambitions en lançant la construction de son premier oléoduc, OZ1, qui relie Haoud El Hamra à Arzew. Cette initiative a marqué le début d'une incursion profonde dans le secteur du gaz, notamment avec la mise en service du complexe de liquéfaction de gaz naturel GL4Z.


L'année suivante, en 1965, Sonatrach a franchi une étape cruciale en lançant sa première campagne sismique de recherche d'hydrocarbures. Cela a rapidement porté ses fruits, avec l'inauguration de l'oléoduc OZ1 en 1966, augmentant ainsi les capacités de production et d'acheminement des hydrocarbures de près de 30 %. Avec cette expansion, Sonatrach a élargi ses missions pour englober la recherche, la production et la transformation des hydrocarbures.


L'élan de la nationalisation

En 1967, le paysage pétrolier de l'Algérie a connu un changement majeur lorsque l'Algérie a entamé le processus de nationalisation des activités de raffinage et de distribution. Sonatrach est alors devenue un acteur dominant, inaugurant sa première station-service et découvrant du pétrole à El Borma. De plus, elle a gagné une majorité de contrôle dans le transport terrestre des hydrocarbures en Algérie et a lancé plusieurs initiatives pétrochimiques, dont la construction d'une usine d'ammoniac.


Les années suivantes ont été marquées par une série de découvertes pétrolières et gazières, renforçant la position de Sonatrach en tant que leader incontesté de l'industrie pétrolière algérienne.


Sonatrach aujourd'hui

Avec un siège à Alger et un slogan "L'énergie du changement", Sonatrach est aujourd'hui dirigée par Rachid Hachichi. Entièrement détenue par l'État algérien, elle opère dans toute la chaîne de valeur pétrolière, des forages à la distribution. De plus, avec un chiffre d'affaires impressionnant de 60 milliards de dollars en 2022, une augmentation de 76%, elle démontre sa puissance financière.


Les filiales de Sonatrach, notamment Naftal, ENTP et Tassili Airlines, soulignent sa diversité opérationnelle. Avec 180 000 employés en 2018, elle est également un employeur majeur en Algérie.


Depuis sa création en 1963, Sonatrach a parcouru un long chemin pour devenir la première entreprise d'Afrique et le pilier de l'industrie pétrolière en Algérie. Sa croissance exponentielle et sa domination du secteur pétrolier et gazier en Algérie témoignent de sa vision, de sa persévérance et de sa capacité à s'adapter à un marché en constante évolution. En tant que pilier de l'économie algérienne, Sonatrach est non seulement un symbole de réussite nationale, mais aussi un acteur majeur sur la scène énergétique mondiale.

141 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page