top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

La possible inéligibilité de Donald Trump pour l'élection présidentielle de 2024



Le Colorado et le Maine ont amorcé une procédure rare visant à rendre Donald Trump inéligible sur leurs territoires respectifs. La Cour suprême du Colorado a pris cette décision le 19 décembre 2023, excluant Trump de la primaire républicaine prévue pour le "Super Tuesday" du 5 mars. Suivant cette voie, la secrétaire d'État du Maine, Shenna Bellows, a également déclaré Trump inéligible le 29 décembre. Les deux instances accusent l'ancien président d'avoir joué un rôle dans l'assaut du Capitole en janvier 2021, le qualifiant de "participant à une insurrection", en se référant à la section 3 du 14e amendement de la Constitution américaine.


Contestation et procédure judiciaire

Donald Trump a fait appel de ces deux décisions, incitant la Cour suprême américaine à agir rapidement. Des audiences sont prévues dès le 8 février concernant cette affaire. Ces événements sans précédent soulèvent des débats sur l'application du 14e amendement et la capacité des États à exclure un individu de la course présidentielle sur leur territoire.


Analyse des conséquences politiques et juridiques

Cette situation inédite nécessite une compréhension approfondie des ramifications politiques et judiciaires de ces décisions. L'impact potentiel sur la candidature de Trump pour l'élection présidentielle de 2024 et la manière dont d'autres États pourraient s'inspirer de ces actions soulignent l'importance de cette affaire.


La tentative de rendre Donald Trump inéligible pour l'élection de 2024 par le Colorado et le Maine a déclenché une bataille juridique et politique. La référence à l'assaut du Capitole et l'utilisation du 14e amendement soulèvent des questions sur les limites du pouvoir des États dans ce contexte. Les audiences prévues à la Cour suprême des États-Unis témoignent de l'ampleur des enjeux entourant cette affaire et de son impact potentiel sur la scène politique américaine à venir.


bottom of page