top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

La rentrée scolaire: une équation financière complexe pour les parents


À quelques jours de la rentrée scolaire, l'inquiétude monte chez les parents. Entre l'achat de fournitures scolaires et les frais d'inscription, la facture s'annonce salée. Une dépense moyenne de 250 000 ariary pour les fournitures et environ 300 000 ariary pour les inscriptions et les frais généraux composent ce tableau plutôt austère. Les coûts des cahiers fluctuent en fonction de la qualité, allant jusqu'à 5 000 ariary l'unité pour les cahiers de 200 pages de la marque « Pixel ».


Les fournitures: un choix cornélien

Le dilemme est de taille pour les parents qui doivent choisir entre des produits de qualité et leur budget. Une boîte de crayons de couleur se situe entre 6 000 et 12 000 ariary, les feutres 12 couleurs entre 6 000 et 15 000 ariary, et les craies de haute qualité aux alentours de 3 500 ariary. Certains parents optent pour des solutions plus économiques, comme réutiliser les fournitures de l'année précédente lorsque cela est possible.


Les frais d'inscription: un autre obstacle

À côté du coût élevé des fournitures, certains établissements scolaires ont également revu leurs frais de scolarité à la hausse. Cependant, la plupart offrent des facilités de paiement pour soulager les familles. Bien que le ministère de l'Éducation nationale ait précisé que l'inscription dans les écoles publiques serait gratuite, les parents se trouvent souvent à payer des montants supplémentaires qui varient en fonction de la cotisation parentale dans chaque établissement.


Les écoles publiques: pas vraiment gratuites

Malgré l'annonce sur la gratuité des droits d'inscription dans les écoles publiques, les parents déboursent toujours. Environ 100 000 ariary sont nécessaires pour inscrire un enfant au lycée, et 40 000 ariary pour les collèges. Ces montants peuvent différer en fonction des établissements, ajoutant une couche supplémentaire d'incertitude pour les parents.


L'impact social

Ces coûts élevés posent également la question de l'équité dans l'éducation. Ils risquent de creuser davantage les inégalités sociales, limitant l'accès à une éducation de qualité pour les familles aux ressources plus modestes.


Un défi à relever

La rentrée scolaire représente une période stressante et coûteuse pour les parents. Entre les fournitures de plus en plus chères et les frais d'inscription parfois cachés, la facture peut vite devenir insurmontable. Les efforts conjugués des écoles, du gouvernement et de la société sont nécessaires pour rendre l'éducation plus accessible et moins onéreuse.

Commenti


bottom of page