top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

La salamandre géante : gardienne des campagnes japonaises et témoin de l'équilibre naturel


Sous le ciel étoilé au-dessus des rizières, où résonne le chant des grenouilles, une poignée de lucioles danse, illuminant la nuit d'une lueur rouge vif. Le faisceau de quatre lampes torches découvre les eaux du ruisseau, gonflées par les pluies récentes. Soudain, une voix retentit : "J'en ai une !" Les chercheurs se rassemblent, piétinant à grandes enjambées. Peu de temps après, Sumio Okada tire de son éprouvette non pas une, mais trois salamandres géantes à la tête plate, à la peau marron et au mucus visqueux, aux pattes étonnamment petites. "Je vais vous montrer quelque chose que je n'ai jamais montré à personne d'autre que ma famille et quelques scientifiques", annonce Okada, révélant son expertise unique sur ces créatures nocturnes.


Professeur Okada : gardien de la salamandre géante

Sumio Okada, surnommé affectueusement "professeur Okada" par les habitants de la préfecture de Tottori, est un chercheur passionné dans la quarantaine, spécialiste émérite de la salamandre géante. Armé de sa lampe frontale, il consigne méticuleusement ses observations dans un carnet humidifié par l'humidité. Identifier les habitudes alimentaires des salamandres est son moyen de sonder la santé de leur habitat. Cependant, ses constats révèlent une réalité préoccupante : la rareté de la nourriture menace ces amphibiens, récemment classés comme "vulnérables" par l'Union internationale pour la conservation de la nature.


L'équilibre rompu : les menaces pesant sur la salamandre

Chaque expédition d'Okada révèle un tableau inquiétant : la rareté de la nourriture menace les salamandres. Les travaux de construction d'une route à proximité de la rivière entravent leur reproduction, mettant en péril l'une de leurs dernières réserves. La boule au ventre d'Okada résonne du constat de la disparition d'un monde, documenté minutieusement dans son carnet : celui du Japon rural, de ses rivières et de ses rizières.


Un patrimoine en péril : la disparition du Japon rural

Le carnet d'Okada ne documente pas seulement les salamandres, mais aussi la disparition progressive d'un monde. Les rivières paisibles, les maisons aux charpentes imposantes, et les rizières, symboles du Japon rural, succombent aux travaux de construction et aux changements environnementaux. Le chercheur se trouve ainsi témoin d'une époque révolue.


La salamandre géante, gardienne d'un héritage naturel

Au fil des expéditions nocturnes de Sumio Okada, la salamandre géante devient plus qu'une simple créature des rivières japonaises. Elle devient le gardien d'un héritage naturel en voie de disparition, symbolisant l'équilibre fragile entre l'homme et la nature. Professeur Okada, par son travail, tente de préserver un pan essentiel du Japon rural, éclairant de sa lampe frontale les ombres qui menacent de s'installer sur ce paysage ancestral.

15 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page