top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Lancement de la campagne présidentielle : tensions et controverses en vue


Le 10 octobre marque le début officiel de la campagne pour l'élection présidentielle. Alors que la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et le président sortant, Andry Rajoelina, qui cherche à être réélu, affirment que tout est en ordre pour une campagne électorale fluide, le collectif des 11 candidats maintient une position de défiance.


La CENI, dans sa communication, assure que toutes les mesures nécessaires sont en place. Les créneaux de diffusion ont été alloués aux candidats sur les chaînes publiques, les espaces d'affichage sont prêts, et les permis nécessaires pour organiser des rassemblements et utiliser des hélicoptères pendant la campagne ont été accordés. Dama Arsène Andrianarisedo de la CENI, toutefois, n'a pas spécifié les noms des candidats bénéficiant de ces permissions.


En contraste, le collectif des 11 candidats, après une semaine de manifestations, reste ferme dans ses revendications. Leur objectif premier demeure l'instauration d'un système électoral plus transparent et juste. Suite au boycott de la quatrième session de dialogue avec la CENI, ils ont également décidé de ne pas participer au lancement de la campagne présidentielle. Cette position du collectif est d'autant plus sous les projecteurs après les récentes déclarations de Herimanana Razafimahefa, qui a suscité de vives réactions.


Le président sortant, Andry Rajoelina, semble quant à lui décidé à ne pas se laisser déstabiliser par ces tensions. Il a programmé le début de sa campagne dans le nord de Madagascar, avec un événement prévu à Antsiranana. Son déplacement et son discours seront, sans aucun doute, scrutés de près, tant par ses soutiens que par ses détracteurs.


À l'aube de cette campagne, le paysage politique malgache semble plus divisé que jamais.

La situation actuelle pose des questions cruciales sur la nature de la démocratie à Madagascar et sur la manière dont les élections vont se dérouler dans les semaines à venir. Il est impératif pour tous les acteurs politiques d'agir dans l'intérêt du pays et de ses citoyens.

1 vue0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page