top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Lancement imminent du registre social unique pour aider 60,000 ménages vulnérables


Le ministère de la Population, de la protection sociale et de la promotion de la femme (MPPSPF) de Madagascar prépare le lancement officiel du Registre Social Unique (RSU) le 18 septembre. Cet ambitieux projet vise à créer une base de données exhaustive des ménages vulnérables à travers le pays, avec une phase pilote centrée sur la région Atsimo-Andrefana. Le but ultime est d'identifier et localiser de manière efficace les ménages qui bénéficieront des programmes de protection sociale. Le projet a un objectif immédiat : recenser au moins 60,000 ménages d'ici la fin de l'année.


Pourquoi Atsimo-Andrefana?

Le choix des sites pilotes comme Ampanihy et Betioky Sud dans la région d'Atsimo-Andrefana n'est pas aléatoire. Selon Tsarahita Ghisbert Rivomanana, Directeur général de la protection sociale auprès du MPPSPF, ces localités sont caractérisées par des taux de pauvreté oscillant entre 75% et 78%. Le lancement effectif du processus d'enregistrement des données dans ces zones marquera un premier pas significatif vers une mise à l'échelle nationale du RSU.


Avantages du RSU

Le RSU va au-delà d'une simple base de données. Il servira de pierre angulaire pour la formulation de politiques sociales plus ciblées et plus efficaces. Les données collectées ne se limiteront pas à des informations basiques, mais engloberont une large gamme d'aspects socio-économiques. Cela offrira une vue holistique des besoins variés des groupes sociaux en situation de vulnérabilité. Les données seront sécurisées et serviront de référence fiable pour les responsables politiques et les chercheurs.


Impact sur la gestion des ressources

L'un des avantages les plus significatifs du RSU sera sa capacité à rationaliser la distribution des aides sociales. « Nous ne dépendrons plus des fokontany et des districts pour la sélection des ménages, car les bases de données nécessaires seront déjà en notre possession », indique Tsarahita Ghisbert Rivomanana. Ce processus optimisé permettra une allocation plus équitable et plus efficace des ressources publiques dédiées à la lutte contre la pauvreté.


Partenariats et soutiens

La mise en place du RSU est un effort coordonné impliquant non seulement le MPPSPF mais également le ministère de l'Intérieur et de la décentralisation ainsi que le ministère du Développement numérique, des postes et des télécommunications. Le projet jouit également du soutien de partenaires techniques et financiers de taille, notamment la Banque Mondiale, l’UNICEF et le PAM.


En somme, le Registre Social Unique représente un pas significatif vers une meilleure compréhension et gestion de la pauvreté à Madagascar. Son succès pourrait servir de modèle pour d'autres initiatives visant à éradiquer la vulnérabilité et l'indigence.

Comments


bottom of page