top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Le chef de Wagner accuse l'armée russe de fuir face à l'avancée ukrainienne près de Bakhmout

En Ukraine, le chef de Wagner accuse l'armée russe de se retirer précipitamment près de Bakhmout.

Le patron du groupe paramilitaire russe Wagner, Evguéni Prigojine, a publiquement accusé les troupes régulières russes de se retirer de manière précipitée de leurs positions près de Bakhmout en Ukraine. Cette déclaration intervient alors que Kiev a revendiqué une percée stratégique, affirmant que les défenses russes s'effondrent. Dans une vidéo, Prigojine a déclaré : "Il y a eu tout simplement une fuite des unités du ministère de la Défense sur les flancs". Il a également critiqué l'état-major russe, accusant celui-ci d'édulcorer la situation dans le champ informationnel. Prigojine a averti que les tentatives de minimiser la gravité de la situation pourraient entraîner une tragédie globale pour la Russie.


Cette accusation publique du chef de Wagner met en évidence les tensions croissantes au sein des forces armées russes concernant la situation à Bakhmout. Alors que l'Ukraine revendique des avancées significatives, l'armée russe semble être confrontée à des problèmes de retrait tactique, selon Prigojine. Ses remarques critiques envers l'état-major russe soulignent également des divergences potentielles dans la communication et la gestion de la crise. La déclaration de Prigojine a des implications importantes, car elle remet en question la stabilité de l'armée russe et soulève des inquiétudes quant à une éventuelle "tragédie globale" pour la Russie. La situation à Bakhmout reste tendue, et il est crucial de surveiller l'évolution de la situation dans cette région clé du conflit entre l'Ukraine et la Russie.

10 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page