top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Le coût de la vie étudiante atteint des sommets : inflation record et baisse du pouvoir d'achat

La rentrée universitaire s'annonce particulièrement difficile pour les étudiants, avec une hausse historique du coût de la vie. Les deux principales organisations étudiantes tirent la sonnette d'alarme et pointent du doigt les hausses de loyers et des prix de l'alimentation.


L'année universitaire à venir se prépare avec une nouvelle réalité financière pour les étudiants, car les deux plus grandes organisations étudiantes, la FAGE et l'UNEF, soulignent une hausse du coût de la vie "historique". Les chiffres varient légèrement entre les deux, mais le constat est clair : le pouvoir d'achat des étudiants est en recul.

Selon l'enquête annuelle de la FAGE, le coût moyen de la rentrée dépassera pour la première fois la barre des 3 000 euros, s'élevant à 3 024,94 euros. L'augmentation des coûts est attribuée en partie à la crise sociale et géopolitique qui a provoqué une inflation record. Les "frais de vie courante" sont particulièrement touchés, atteignant 1 199 euros, soit une augmentation de 8,88% par rapport à l'année précédente.

Cette augmentation s'explique principalement par la hausse des loyers (+ 8,95%) et des prix de l'alimentation (+ 15,43%). Pourtant, les aides destinées aux étudiants n'ont pas suivi la même trajectoire, laissant les étudiants face à des frais en hausse. Les aides personnalisées au logement (APL) ont été revalorisées de seulement 1,6% en avril, loin de la hausse de 8,95% des loyers. Les bourses sur critères sociaux ont été revalorisées de 37 euros par mois, une mesure jugée insuffisante face à la réalité financière croissante des étudiants.

3 vues

Comments


bottom of page