top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Le commerce mondial et le climat : une redéfinition impérative des règles



La mondialisation est souvent perçue sous deux angles opposés : elle est la clé de la prospérité économique pour certains, mais un danger pour l'environnement pour d'autres. En 2020, la France a remis en question un accord de libre-échange avec le Mercosur en raison de préoccupations environnementales, en particulier la déforestation de l'Amazonie. De plus, la délocalisation vers des pays dépendants des énergies fossiles et le transport maritime, responsable de 3% des émissions globales, soulèvent des questions sur la viabilité du commerce mondial face aux urgences climatiques.


La mondialisation comme vecteur de progrès technologique

Il serait cependant réducteur de voir le commerce mondial uniquement comme un facteur négatif. L’Organisation mondiale du commerce (OMC) a souligné comment la mondialisation a entraîné une baisse drastique du coût des panneaux solaires, grâce à la distribution mondiale. En outre, l'abolition des barrières douanières pour certaines technologies propres pourrait réduire considérablement les émissions mondiales.


La contradiction des politiques protectionnistes

Le patriotisme économique pose problème lorsque les politiques nationales entravent le commerce des technologies vertes. Par exemple, l'Inde a mis en place des droits de douane sur les panneaux photovoltaïques pour protéger son industrie nationale. De même, la France a favorisé les véhicules électriques produits localement en offrant des incitations financières, malgré le fait que les véhicules étrangers peuvent avoir une empreinte carbone similaire ou même meilleure.


Le débat sur la mondialisation et son impact sur le climat est complexe. Si le commerce mondial peut avoir des effets négatifs sur l'environnement, il est également un vecteur de diffusion de technologies propres. Pour garantir un avenir durable, une redéfinition des règles du commerce mondial est essentielle, en plaçant l'environnement au cœur des préoccupations.

3 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page