top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Le gaz naturel en Afrique : un pilier de la transition énergétique incontournable


Le secteur du gaz naturel en Afrique est en pleine expansion en 2024, selon NJ Ayuk, président exécutif de la Chambre africaine de l'énergie (AEC). Dans son dernier rapport, intitulé "The State of African Energy 2024 Outlook Report", l'AEC met en lumière une augmentation significative de la production de gaz naturel à l'échelle mondiale et en Afrique. Ayuk souligne le rôle essentiel du gaz naturel en tant que carburant de transition pour le continent africain, tout en rejetant l'idée simpliste d'une décarbonisation immédiate.


Construire des infrastructures solides

Selon Ayuk, la transition énergétique en Afrique nécessite la construction d'infrastructures solides pour soutenir le développement des énergies renouvelables. Il met en avant le potentiel du gaz naturel pour fournir une source d'énergie plus propre tout en soulignant que le passage aux énergies renouvelables ne peut se faire du jour au lendemain.


Déséquilibre historique

Ayuk critique le déséquilibre historique entre les pays occidentaux, qui ont largement profité des combustibles fossiles pour développer leurs économies, et les États africains qui doivent rattraper leur retard en matière de développement énergétique. Il insiste sur le fait que la construction d'infrastructures essentielles et le financement nécessaire ne peuvent pas reposer uniquement sur les épaules des nations africaines.


Investissements dans le gaz naturel

La conférence "Invest in African Energy" à Paris, soutenue par l'AEC, ainsi que la Semaine africaine de l'énergie, joueront un rôle crucial dans l'attraction des investissements dans le secteur du gaz naturel en Afrique. Les constats du rapport de l'AEC montrent que l'Afrique possède un immense potentiel en gaz naturel, avec des régions comme le Mozambique appelées à augmenter leur production de gaz naturel liquéfié (GNL) dans les années à venir.


Soutien des pays développés

Ayuk souligne que la transition énergétique en Afrique dépendra de la reconnaissance des pays développés et de leur soutien à l'autonomie des États africains dans leur transition énergétique. Il plaide pour une approche qui tient compte des réalités locales plutôt que d'imposer un calendrier étranger.


Le gaz naturel semble jouer un rôle crucial dans le paysage énergétique africain, offrant une voie intermédiaire vers les énergies renouvelables tout en répondant aux besoins croissants en énergie du continent.

bottom of page