top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Le Groupe National de Médiation de Madagascar plaide pour le dialogue


Dans le panorama politique malgache actuel, le besoin de dialogue constructif et de médiation est plus pressant que jamais. Face à ce défi, le Groupe National de Médiation (GNM), composé de figures respectées telles que d'anciens gouvernants et généraux à la retraite, s'efforce de créer un espace de dialogue pour prévenir tout conflit susceptible de nuire à la nation.


Initiative pour le dialogue

L'initiative du GNM s'inscrit dans une série de tentatives de médiation orchestrées par divers acteurs nationaux, y compris les Eglises et la présidente de l'Assemblée nationale. La rencontre qui s'est tenue à Ankadivato a souligné la volonté du groupe de collaborer avec toutes les entités concernées pour établir une plateforme de discussion et de négociation.


Un paysage complexe

Le contexte socio-économique actuel de Madagascar appelle une intervention urgente. Le GNM se trouve devant des défis de taille, notamment la réticence du camp du président sortant à accepter une quelconque forme de dialogue avant les élections prévues le 16 novembre. Cette position s'oppose à celle du Collectif des candidats qui insiste depuis des mois sur la nécessité d'un accord politique préalable.


Des efforts de médiation antérieurs

Il est à noter que des efforts précédents, comme ceux entrepris par le FFKM, n'ont pas abouti à un consensus général, et la tentative de médiation parlementaire menée par Christine Razanamahasoa est accueillie avec scepticisme par certains acteurs politiques. La difficulté réside dans la perception gouvernementale affirmant qu'aucune crise politique n'existe dans le pays, rendant ainsi les appels au dialogue moins pressants selon leur point de vue.


Un appel au consensus

Le GNM appelle à l'unité et à la concertation, soulignant l'importance de dépasser les divergences politiques pour l'intérêt supérieur de la nation. La création d'un espace de dialogue serait un pas significatif vers la résolution des tensions et la promotion d'une approche plus inclusive et participative.


En conclusion, le rôle du GNM est crucial dans la navigation des eaux politiques troubles de Madagascar. En visant à établir un dialogue entre tous les acteurs politiques, le groupe aspire à jouer un rôle de catalyseur pour une transition pacifique et démocratique, malgré les obstacles significatifs qui se dressent sur leur chemin.

4 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note
bottom of page